L'Actualité en Temps Réel

A peine libéré, Pape Alé Niang lâche ses vérités

Arrêté et placé sous mandat de dépôt pour appel à l’insurrection il y a plusieurs jours, Pape Alé Niang a été libéré mardi suite à une grève de la faim. Moins de 48 heures après sa libération, e journaliste de Dakar Matin s’est lâché sur les réseau sociaux contre le président Macky Sall et son gouvernement.

« Internet coupé, parti de l’opposition dissous, son chef emprisonné, les autres partis de l’opposition empêchés de se réunir dans leurs sièges occupés par des gendarmes, des libertés bafouées, des journalistes et activistes embastillés, des centaines d’opposants en prison. Puéril. 63 ans après l’algarade de Père Léo faite au PAI de Père Majhmout, c’est un jeune président né après nos glorieuses indépendances qui dissout un parti politique faisant toucher à notre pays le fond. Après tout ça, qui pourrait douter de la bonne santé de notre démocratie?« , s demande le journaliste.

« Même au Niger, au Burkina Faso, au Mali et en Guinée où des militaires ont pris le pouvoir, aucun parti n’a été dissous et les responsables se réunissent librement dans leurs permanences. Ce qui n’est plus possible dans ce berceau de la démocratie que fut le Sénégal ! Quand on se croit dans la vérité et qu’on est obligé de faire dans la propagande ou de devoir toujours se justifier, c’est parce qu’on est peu fier de ce qu’on fait. Mais comme le ridicule ne tue plus…. DEMOCRATIE EN BERNE », a ajouté Pape Alé Niang sur Twitter.

senenews

Comments are closed.