Affaire Astou Sokhna : Le mari de la défunte brise le silence

Les travailleurs de la santé et de l’action sociale annoncent une grève de 24 heures demain. Ils réclament une enquête impartiale dans l’affaire Astou Sokhna. Ledit collectif dénonce par ailleurs les décisions qu’il juge hâtives dans le cadre de cette affaire notamment le limogeage du directeur de l’hôpital.

Le mari de la défunte , Astou Sokhna quant à lui salue l’avancée notée dans le dossier judiciaire avec la mise sous mandat de dépôt de quatre sages-femmes de L’hôpital de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga.

Toutefois, il demande à la justice d’aller jusqu’au bout. Modou Mboup dénonce par ailleurs la levée de bouclier des travailleurs de la santé, pour lui, ils n’ont qu’à laisser la justice faire son travail selon lui.
Modou Mboup s’empresse de préciser :  » Nous n’avons pas de problème avec les sages-femmes, tout ce que nous voulons c’est que justice soit faite. »

L’époux de la défunte ajoute : « Nous nous réjouissons de l’avancée notée dans le dossier et espérons que la justice ira jusqu’au bout parce que ce n’est pas normal qu’une femme enceinte soit négliger par d’autre femme au point de perdre la vie, c’est inacceptable ».

Diaraf DIOUF Senegal7