Après son évasion : Comment Boy Djiné a montré les failles de la sécurité pénitentiaire !

Le Camp pénal de Liberté 6  à un nouveau directeur. Le contrôleur Baye Alley Konté n’est plus le directeur de la prison du Camp pénal de Liberté 6. Il a été remplacé à ce poste par l’inspecteur Oumar Diop, précédemment chef de la Division des ressources humaines de l’administration pénitentiaire.

La décision est prise mardi par le Garde des Sceaux ministre de la Justice, Me Malick Sall, soit 72 heures après l’évasion du détenu Baye Modou Fall dit Boy Djiné.

A noter également que Madame Rose Sarr, Inspecteur, précédemment en service à la Direction de la sécurité pénitentiaire, est nommée Directrice des ressources humaines, en remplacement de Monsieur Oumar Diop, selon le même arrêté.Dans son évasion, baye Modou Fall a donc emporté  Baye Alley Konté.

En vérité,Baye Modou Fall alias Boy Djiné a démontré que nos établissements penitentaires devraient revoir leur copie car il est très facile que les détenus se fassent la belle malgré le dispositif de sécurité musclé mis en place par les autorités.

Cela voudrait dire que la sécurité pénitentaire devrait intégrer les nouveaux dispositifs numériques perfectionnés désormais utilisés dans les prisons modernes.Mais pour ce qui est des dispositifs de sécurité archaiques en cours ,ils ne  sont plus efficaces car devenus obsolètes.

Assane SEYE-Senegal7