L'Actualité en Temps Réel

Assemblée : Les 3 présidents de groupe parlementaire en concertation

Malgré les grabuges notés hier lundi ,à l’assemblée nationale, lors de l’installation de la 14e législature, ce mardi, les choses semblent se dérouler dans le calme.

Démarrée à 12h22, la séance a été suspendue à 13h31. Le président de l’Assemblée nationale, Dr Amadou Mame Diop, informe que les trois présidents de groupe parlementaire, Me Oumar Youm (BBY), Birame Soulèye Diop (Yewwi) et Lamine Thiam (Wallu) sont en discussions pour trouver un terrain d’entente.

Yewwi Askan Wi (YAW), qui n’a toujours donné sa liste pour la composition des postes de huit vice-présidents, conteste l’ordonnancement de la liste dévoilée par Dr Amadou Mame Diop.Yewwi revendique les 3e, 5e et 8e places alors que Benno occupe les 4 premières, la 7e étant pour Wallu.

Le constat est fait que les travaux ont démarré comme hier, dans la cacophonie, et des insultes ont fusé.
Prenant la parole, le député Cheikh Seck (BBY), rappelant les dispositions du règlement intérieur, soutenant « qu’on ne peut pas réinventer la roue », indiquera : « nous ne pouvons que se conformer au respect de notre règlement intérieur si tant est même qu’il y a des suffisances, c’est à nous de régler ça plus tard. »

Il a relevé, citant les dispositions de l’article 14, que « les candidatures doivent être déposées au bureau de l’Assemblée au plus tard avant celle fixée pour l’ouverture de la séance en cours. Ce qui n’a pas été fait. Si à l’ouverture de la séance, aucune contestation n’a été soulevée, il est procédé sans autre formalité au scrutin ».

Ce qui n’est pas le cas car il y a contestation. Il souligne, toujours selon les termes de l’article 14, « que la séance doit être suspendue et le scrutin ne peut avoir lieu qu’une heure après. »
Poursuivant, il n’a pas manqué d’égratigner le camp adverse, arguant « qu’ils ne parviennent pas à s’entendre. »
Par ailleurs, a-t-il dit : « c’est très urgent. Il y a, ici, beaucoup de parlementaires qui doivent aller au Magal (de Touba). On n’a pas de temps à perdre ».

Signaler que Barthélémy Dias est finalement arrivé à l’Assemblée.
Du côté du pouvoir, Abdoulaye Diouf Sarr a été choisi pour remplacer Abdou Mbow, au poste de premier vice-président. Mame Diarra Fam (Wallu, opposition) a pris la parole pour exiger le respect de la parité.

Assane SEYE-Senegal7