L'Actualité en Temps Réel

Assemblée Nationale. Entre honorables et méprisables députés.

Chaque fois que nous pensons avoir atteint le fond avec ce régime, le gang Benno Bokk Yakkar et son chef nous démontrent qu’ils peuvent descendre encore plus bas. Sous le régime Faye – Sall, les institutions ont atteint un niveau de déchéance jamais égalé de toute l’histoire du Sénégal.

1. Le POUVOIR EXECUTIF, au travers du Président de la République, est celui qui montre l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire.

** Le Président Sall reçoit publiquement au Palais de la République des voleurs tels que Djibril Ngom, en déposant de façon visible à ses pieds une enveloppe d’argent, ceci pour appâter d’autres comme lui. Promotion du vol et de la corruption ne peut être plus claire que cela.

** Le Président Sall reçoit publiquement au Palais de la République des élus locaux de YAW ou de WALLU qu’il a fait transhumer juste après que les électeurs leurs aient accordé confiance en tant qu’opposant à sa gouvernance. Promotion de la traitrise et de la transhumance répugnante ne peut être plus claire que cela

** Le Président Sall signe des décrets de nomination ou de promotion à tous ceux qui se font épingler pour détournement des ressources publiques ou pour mauvaise gestion. Résultat, tout le monde se met à voler à ciel ouvert pour être remarqué par le chef et promu.

Jamais un Président de la République n’a autant désacralisé et perverti la fonction présidentielle.

2. Le POUVOIR JUDICIAIRE lui n’a plus que 3 rôles principaux depuis 2012 :

** Assurer aux grands délinquants la tranquillité pendant qu’ils pillent les ressources publiques

** Restreindre les libertés par l’exécution de manifestants, par la liquidation de présumés informateurs, par le kidnapping et la torture de citoyens coupable de patriotisme, par l’embastillement d’activistes et de journalistes trop indépendants, par la censure des réseaux sociaux

** L’organisation de complots et de parodies judiciaires pour museler ou écarter tout adversaire sérieux au régime kleptocratique en place

3. Le POUVOIR LEGISLATIF. On pensait avoir vu le pire avec la 13ème législature, dominée par les députés de BBY trafiquants de billets et de passeports diplomatiques. Macky Sall est en train de nous démontrer qu’il peut encore faire bien pire en introduisant dans cette 14ème législature des députés qui ne méritent même pas de faire partie d’un poulailler. Les seules capacités à avoir pour être investi par le chef de BBY, c’est savoir hurler, savoir insulter, et mettre Macky Sall avant Dieu et son Prophète. En à peine deux mois, nous avons eu droit à presque tout :

** Un Président de l’Assemblée Nationale le plus mal élu et le plus fantoche de l’histoire de l’hémicycle

** Des femmes objets qui exposent leurs atours en lieu et place de leurs connaissances

** Une certaine Coura Macky, qui n’a de compétence qu’en langage ordurier, qui pérore et aboie à longueur de journée

** Une certaine Diegui Diop qui traite les 80 députés de YAW/WALLU de DOULKAT

** Une certaine Amy Ndiaye Gnibi, ressemblant à tout sauf à un député, qui pousse le bouchon aussi loin jusqu’à insulter du haut de l’hémicycle les Guides Religieux qui n’adhèrent pas à la politique prédatrice de Macky Sall.

** Un certain Farba Ngom dont le Q.I. n’est pas plus haut que celui d’une chaussette, planquant des milliards volés chez lui, qui a pour seul discours les mots « Sweet beauté – Ousmane Sweet »

** Un certain Matar Diop qui demande publiquement au Ministre de l’Intérieur Antoine Diome de ne plus se limiter aux lacrymogènes, mais de ligoter et jeter à la mer les citoyens contestataires afin que mort s’en suive. Dans quel pays un député ose appeler publiquement du haut du parlement au meurtre de citoyens, et être applaudi par ses camarades de surcroit ?

** Un certain Cheikh Seck qui confirme son collègue Matar Diop que nous avons affaire à une bande de voleurs doublés d’assassins puisqu’il promet aux opposants qu’ils marcheront sur leurs cadavres en 2024 pour imposer le 3ème mandat du leur chef de gang

On peut faire le tour de chacun des 82 députés de BBY, et démontrer par des faits, par leurs actes, par leurs discours, qu’en lieu et place d’honorables députés, nous sommes plutôt en face de méprisables députés.

Fort heureusement, chaque fois qu’ils prennent la parole, les députés de YAW / WALLU / Non alignés élèvent les débats pour sortir des caniveaux dans lesquels se complaisent les charognards de BBY. Sinon, l’Assemblée Nationale aurait été rebaptisé Poulailler National. L’Assemblée Nationale est donc composée de deux catégories de députés :

** Les honorables députés de YAW / WALLU / Non Alignés qui relaient à l’hémicycle la voix des populations

** Les méprisables députés composés de courtisans, de transhumants, d’insulteurs, de criminels en puissance, qui relaient à l’hémicycle la voix et les intérêts d’un seul homme et sa famille tant qu’il leur assure richesse mal acquise, et impunité à l’aide de son coude. La nomination de Serigne Bassirou Gueye à la tête de l’OFNAC confirme qu’ils vont décupler le vol et la falsification des dossiers mis sous le coude.

Plus que 14 mois à tenir, et après ils iront pour la plupart rejoindre la seule place qu’ils méritent, le fond d’une cellule.

MARVEL NDOYE