Accueil Actualités Attaque d’une prison au Nigeria : qui est le groupe soupçonné par...

Attaque d’une prison au Nigeria : qui est le groupe soupçonné par les autorités ?

Plus de 1 800 détenus se sont fait la belle au Nigeria. Ils se sont échappés lors d’une attaque d’un groupe armé contre une prison d’Owerri, dans l’État d’Imo, au sud-est du pays. Et pour les autorités, c’est la piste des séparatistes biafrais qui semble privilégiée, relate RFI.

Selon le chef de la police nigériane, les assaillants seraient bien « des membres de l’Ipob, The Indigeanous People of Biafra ». Créé en 2012, l’IPOB s’est imposé comme l’une des principales organisations indépendantistes de la région.

Le mouvement était d’abord pacifique, très actif via une radio fondée par leur leader Nnamdi Kanu, Radio Biafra. Ces dernières années, après l’arrestation puis l’exil de Kanu, le mouvement a pris une tournure militaire, avec notamment la création de sa branche armée baptisée ESN « Réseau sécuritaire de l’Est ».

Ce lundi, le porte-parole de l’Ipob a démenti être à l’origine de cette offensive, mais l’attaque de la prison d’Imo intervient une semaine après l’arrestation de 16 membres de l’ESN, soupçonnés d’être à l’origine de nombreuses agressions des forces de sécurité nigériane. Nnamdi Kanu a même tweeté quelques heures plus tard « qu’aucune âme ne méritait de rester en prison au Nigeria ».

De son côté le président Muhammadu Buhari a dénoncé des attaques commises par des terroristes et des anarchistes. Et l’État voisin de Abia a immédiatement décrété un couvre-feu de 22h à 6h du matin.

Assane SEYE-Senegal7