L'Actualité en Temps Réel

Att@que du véhicule du khalif de Medina Gounass: la Guinée Bissau prend une décision inattendue

La ville sainte de Médina Gounass, située dans la région de Kolda, a été temoin d’un affrontements violents ce lundi. Les heurts ont opposé les fidèles du khalife local, Thierno Amadou Tidiane Ba, surnommés les « Futankés », à ceux du marabout Thierno Mounirou Baldé, appelés les « Gabunkés ». Le bilan de ces affrontements est tragique : une personne a perdu la vie et une vingtaine d’autres ont été blessées, selon les informations du ministère de l’Intérieur. Ces confrontations communautaires sont extrêmement rares au Sénégal, pays réputé pour sa stabilité et sa tolérance religieuse. Cependant, à Médina Gounass, les tensions entre les deux communautés ne sont pas nouvelles.

 

Elles se disputent depuis longtemps le contrôle de la grande mosquée de la localité, chaque groupe accusant l’autre d’être à l’origine des violences passées qui ont déjà causé plusieurs décès. Médina Gounass, située à quelques dizaines de kilomètres de la Guinée-Bissau, se trouve dans le sud du Sénégal. Selon seneweb , suite aux violences de lundi, le président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embaló, a rapporté que:

 

« l’une des communautés (avait) appelé en renfort des Peuls Gabunkés » vivant en Guinée-Bissau. Pour prévenir une escalade de la violence, le président Embaló a décidé de fermer la partie de la frontière concernée. « Les forces de sécurité de mon pays veillent au respect scrupuleux de cette mesure », a-t-il assuré.

 

La frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau s’étend sur environ 300 km. Située à plus de 500 km de Dakar, la capitale sénégalaise, Médina Gounass est connue pour accueillir chaque année un important pèlerinage de la confrérie des tidianes. Cet événement réunit pendant une dizaine de jours des milliers de fidèles, exclusivement des hommes, venus de tout le pays.

 

                                                                                                                                  SARA JUPITER  SENEGAL7

Comments are closed.