Accueil Actualités Bébés morts calcinés à Linguère: une mère raconte l’horreur

Bébés morts calcinés à Linguère: une mère raconte l’horreur

Mariée depuis bientôt 8 ans, après trois avortements consécutifs, Maimouna Sow Sow a accouché d’un bébé prématuré. Elle ne savait pas qu’en rentrant à BarKédji, après avoir allaiter son enfant, elle ne prendra plus sa fille dans ses mains pour une tétée. Mère d’un des bébés morts calcinés à l’hôpital de Linguère, Maimouna raconte l’horreur, sur thieydakar.

« Je ne peux pas expliquer ce qui m’est arrivé. Après trois avortements successifs, j’ai accouché d’une fillette prématurée le vendredi dernier portant beaucoup d’espoir sur ma fille aînée, je quittais, tous les jours, Barkédji pour revenir à Linguère, allaiter mon enfant. Le jour du drame, accompagnée par ma tante Bayo Sow à l’hôpital, c’est à la porte que nous avons été informées que la salle des bébés prématurés avait pris feu. La minute d’après, je me suis affalée, criant sans discontinuité. J’étais inconsolable. Je crains pour ma santé car j’ai accouché par césarienne. »

Fanta DIALLO BA-senegal7