L'Actualité en Temps Réel

Carte de Presse : Un usurpateur arrêté, le Synpics se prononce

La police a arrêté un homme qui se faisait passer pour un professionnel des médias. Le quidam détenait une fausse carte nationale de presse.

« Premier cas d’usurpation d’identité professionnelle qui devra être géré par la commission nationale de la carte de presse« , a d’emblée écrit le Synpics. Qui précise que le Monsieur arrêté par hasard par la Police a exhibé sa carte professionnelle (tentative de trafic d’influence) mais se heurtera à l’intransigeance de la Police.

Vérification auprès de la Commission 

Par la suite, poursuit-il, les FDS ont saisi la Commission pour vérification d’identité professionnelle et là Patatrasssss…. »Ce monsieur n’est pas dans nos fichiers et cette carte est un FAUX Grossier !!« , lâche le Synpics.

Lire aussi : Éligibilité à la carte de presse nationale : La commission revoie sa copie

Le mis en cause dans une situation embarrassante 

« Donc Monsieur débrouillez-vous avec la Police dans un premier temps, et dans un deuxième temps ce sera avec le procureur pour USURPATION DE PROFESSION et ou de FONCTION & Faux et usage de faux. Salamalekoum !« , conclue le syndicat.

Birama Thior – Senegal7