Casamance : Macky Sall gagne la paix !

Le Sénégal a signé jeudi à Bissau un accord de paix avec des rebelles du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) qui se sont engagés à déposer les armes et à œuvrer pour le retour définitif de la paix. Le chef rebelle César Atoute Badiate et un émissaire du président Macky Sall ont scellé cet accord à la présidence de la République bissau-guinéenne sous les yeux du Président Umaro Sissoco Embaló. Un pas de plus vers la paix définitive dans cette région jouissant d’une certaine accalmie depuis quelques temps mais qui reste en proie à quelques soubresauts rappelant les années sombres du conflit. Ce fut le cas avec le récent enlèvement de soldats sénégalais par la faction dirigée par Salif Sadio.

L’affront avait poussé l’Armée sénégalaise à mener l’offensive contre les bases du chef rebelle qui en un temps record a perdu tous ses camps. Face à la puissance de feu des Jambars, Salif Sadio a pris la poudre d’escampette. Un coup dur a également été porté au trafic de chanvre indien, principal source de revenu de la rébellion.

Quelques mois auparavant, les bases du front sud étaient tombées dans l’escarcelle de l’Armée nationale au grand bénéfice des populations qui avaient déserté ces zones à cause du conflit. C’est ainsi qu’après 30 ans d’errance, les populations du village de Bissine, situé dans la commune d’Adéane, sont retournées chez eux sous le regard bienveillant des forces sénégalaises.

L’accord de paix noué à Bissau n’est donc que le résultat d’une fermeté sur le théâtre des opérations avec des victoires tangibles. Même si toutes les factions n’ont pas encore rejoint la table des négociations, faut reconnaitre que des progrès notables sont enregistrés sur la situation au sud du pays.

 

M. TINE-Senegal7