Complot contre l’Etat : Film de l’assaut contre la Senelec

On les dénomme les « Forces spéciales » car c’est des individus qui auraient planifié des actes de sabotage et de destruction des biens publics lors de la manifestation interdite de Yewwi Askan Wi le 8 juin dernier, dans une note lue par Senegal7
En effet de nouveaux faits s’ajoutent à la procédure déjà enclenchée et lourde avec des « présumés faits terroristes » qui accablent les 1à membres du commando. Les découvertes faites par les éléments de lé Sureté urbaine de Dakar révèlent que la reprise des délestages seraient fortement liés aux agissements des membres de la « Force Spéciale ».
D’après l’Observateur, l’enquête menée par la Sureté urbaine a permis de savoir que le commando avait effectivement attaqué un des postes relais de la Senelec qui se trouve à la sortie 10 de l’autoroute à péage(qui mène à Keur Ndiaye Lô).
Ce qui en partie la cause de ses ruptures de fournitures d’électricité. C’est Mor Guèye alors arrêté à Rufisque en même temps qu’un groupe d’individus en train de transporter, à bord d’un véhicule, des substances explosives, telles que des cocktail Molotov, fusées fumigènes et des armes, qui a vendu la mèche aux enquêteurs du Commissaire Bara Sankharé, rapporte l’Observateur.
Assane SEYE-Senegal7