L'Actualité en Temps Réel

Contrat d’armement de 45 milliards: le Forum civil demande au procureur de s’auto-saisir

Le Ministère de l’Environnement, et le ministère des Finances, seraient impliqués dans un contrat d’armement « douteux », d’un montant de 45 milliards de FCFA, selon les journaux  Libération et Les Echos, d’hier mercredi qui rapportent les conclusions d’une enquête de l’Occrp.

Le Forum Civil, qui estime que les faits sont graves interpelle le Chef de l’Etat et les personnalités citées.

Birahim Seck et ses camarades demandent également au procureur de la république de s’auto-saisir.

« Vu la gravité extrême des faits soulevés, le Forum Civil estime, que le Gouvernement du Sénégal ne saurait garder le silence car, ils concernent la gestion problématique de l’argent du contribuable en relation avec des acteurs cités dans des activités de ventes illicites d’armes, sources de criminalité transfrontalière », a indiqué le Forum Civil, dans son communiqué.

« Il n’est pas acceptable que le Sénégal, au vu de sa stature et de son image internationale, «soit cité dans ce type de relations contractuelles impliquant ses plus hautes autorités, sans apporter des explications claires et exhaustives. » Peut-on lire dans le document.

Le Forum Civil rappelle qu’il n’a cessé d’alerter sur les agressions répétitives que subit la règlementation des marchés publics. Le principe de transparence est foulé au pied au profit d’une opacité résultant de la destruction du système de régulation des marchés publics. «Ce qui a pour conséquence gravissime la sécrétion calamiteuse de formes de contractualisation douteuses et dangereuses préjudiciables à la bonne image traditionnelle du Sénégal sur la scène internationale», se désolent Birahim Seck et ses camarades.

Pour finir, le Forum Civil invite le Chef de l’Etat à demander au Ministre Abdoulaye Daouda Diallo, qui était alors Ministre des Finances, de s’expliquer sur le contrat de 45 milliards en question. Puis, le Forum civil invite Abdou Karim Sall, ancien Ministre en charge de l’Environnement, «d’éclairer les Sénégalais sur la teneur du contrat incriminé» et demander au Procureur de la République de s’auto-saisir. Il appelle aussi l’actuel Ministre de l’Environnement de faire le point sur l’existence des armes achetées.

Senegal7