L'Actualité en Temps Réel

Corée du Nord : Pyongyang confinée en raison d’une «m@ladie respiratoire»

Selon un site spécialisé sud-coréen, la Corée du Nord a ordonné un confinement de cinq jours dans sa capitale Pyongyang en raison d’une « maladie respiratoire », sans qu’il soit fait mention du Covid-19.

Alors que cela fait trois ans cette semaine que la Corée du Nord a verrouillé ses frontières pour se protéger du virus, Pyongyang est confinée jusqu’à dimanche. C’est en tout cas ce qu’affirme la note du gouvernement nord-coréen consultée par le site spécialisé NK News, et qui confirme une information de la veille selon laquelle les habitants de la capitale se seraient mis à stocker des provisions en vue d’un éventuel confinement alors qu’une vague de froid venue de Sibérie frappe le pays.

Les autorités nord-coréennes n’ont fait aucune annonce, et pour l’instant impossible de savoir si d’autres villes sont concernées. Mais selon le média, les habitants devront se soumettre à plusieurs prises de température par jour. En août dernier, la Corée du Nord avait annoncé avoir complètement éradiqué le virus de son territoire après avoir déclaré un peu moins de cinq millions de cas de « fièvres ».

Vaccins ?
Il s’agit de la deuxième fois que la Corée du Nord prend des mesures sanitaires drastiques, en mai un confinement généralisé à tout le pays avait duré deux semaines. À l’époque, de nombreux travailleurs dans l’agriculture et le bâtiment notamment avaient tout de même poursuivi leurs activités. Kim Jong-un avait évoqué une possible vaccination de la population à partir de novembre, probablement avec des doses venues de Chine, rien n’est venu depuis confirmer l’annonce.

Mais vaccinés ou non, les habitants de Pyongyang, nettement privilégiés par rapport au reste du pays, sont loin d’être les plus à plaindre. Les transfuges, les humanitaires et spécialistes s’inquiètent surtout des graves carences du système de santé en dehors de la capitale.

 

Senegal7 avec Rfi