Accueil Actualités Défense des sénégalais : Les activistes ont-ils ravi la vedette aux opposants...

Défense des sénégalais : Les activistes ont-ils ravi la vedette aux opposants ?

Jadis, les partis politiques régnaient en maître sur l’échiquier politique national. Les acteurs de la société civile avaient presque une petite marge de manœuvre eu égard à la spécificité des causes qu’ils  défendaient  diversement.

Mais depuis quelque temps, les sénégalais ont tout comme l’impression que  certains  acteurs de la société civile communément appelés activistes (Guy Maruis Sagna, Clédor Sène,Assane Diouf,etc)  ont presque ravi la vedette aux opposants.

S’il est vrai que l’activiste est défini comme quelqu’un qui défend une cause « dite civile », il n’en demeure pas moins vrai que ce dernier et l’opposant  se rejoignent parfois sur une même cause. Celle de défendre la population sénégalaise.

L’affaire Ousmane Sonko-Adji Sarr aura démontré à la face du monde que les activistes ont joué un rôle non négligeable s’agissant de tirer sur le pouvoir de Macky Sall  qu’ils accusent à tort ou à raison de prévarication et de complot contre  le leader de Pastef les Patriotes, Ousmane Sonko.

A l’évidence,le  constat est que le rythme d’emprisonnement des activistes est beaucoup plus  soutenu que celui des opposants sous nos cieux. Quand bien même ces derniers ne sont lésés que lorsqu’ils ambitionnent de briguer la magistrature suprême ou s’ils sont en bonne posture en cas d’adversité électorale.

Seulement la différence est que les activistes ne postulent pas à des postes électifs (élections législatives, locales ou présidentielles) alors que les opposants eux postulent à tous ces postes si la loi le leur permet.

Les activistes comme le mouvement y’en à marre  continuent de jouer un rôle de premier plan dans le cadre de leur engagement citoyen . Et ils combattent tout ce qui est  contre l’intérêt supérieur du pays.

En effet s’il est vrai que les activistes comme les opposants travaillent tous pour le peuple sénégalais, les premiers œuvrent pour les citoyens tandis que les seconds eux,  veulent  les diriger.C’est là toute leur différence.

Assane SEYE-Senegal7