L'Actualité en Temps Réel

« Déficit de 45 000 enseignants » : Le ministère de l’éducation nationale dément

Lors d’une rencontre élargie à plusieurs acteurs de l’Ecole autour du thème « Amélioration de l’équité dans les conditions d’apprentissage », à Fatick, le directeur exécutif de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP), Cheikh Mbow révélait un déficit de 45 000 enseignants. Le démenti du ministère de l’éducation nationale n’a pas tardé.

Les services de Cheikh Omar Anne signalent que déficit avait été enrayé en 2021 grâce à un recrutement spécial de 5.000 enseignants en sus de 3800 autres issus des concours de recrutement des élèves maîtres et des élèves professeurs. Le ministère de l’Education nationale, de préciser que le déficit en enseignants constitue un stock qui se renouvelle annuellement à cause des départs à la retraite, des cas de décès, des positions de disponibilité, de détachement, de mise en position de stage, des enseignants admis en commission santé etc.

Selon le ministère de l’éducation nationale,  pour l’année scolaire 2022 2023, 1075 enseignants sont en attente d’affectation après leur formation, compte non tenu des retours de stage et des situations de déséquilibre créées par des surplus d’enseignants constatés dans des écoles et établissements ainsi que des heures dues non atteintes.

Toutefois, signalent les services de Cheikh Oumar Anne,  les inspecteurs d’académie et les inspecteurs de l’Education et de la Formation sauront gérer avec efficience les déficits temporaires. Non sans révéler que la direction des ressources humaines au titre de l’année scolaire 2022 2023 a demandé pour autorisation de recrutement 5726.

 

A.K.C – Senegal7