Économie sociale et solidaire : Zahra Iyane THIAM DIOP vend le modèle sénégalais à l’international

Sous l’initiative du Royaume d’Espagne, de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement,et de l’organisation Internationale du Travail , Mme Zahra Iyane Thiam DIOP, Ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, a pris part, ce vendredi 22 juillet 2022 au siège des Nations Unies, à l’événement parallèle portant sur le projet de résolution pour une reconnaissance mondiale de l’Economie sociale et solidaire. Ladite rencontre a enregistré la présence d’intervenants de haut niveau de différents pays, d’agences Internationales et acteurs de l’Economie sociale et solidaire.

En effet, l’intérêt croissant pour le secteur de l’ESS, son impact sur la réalisation des objectifs de Développement Durable; l’adoption par la Conférence internationale du Travail en juin 2022, pour la première fois, d’une résolution spécifique sur le sujet, sont autant d’éléments qui font que ce projet vient à son heure.

Ainsi dans son intervention, Mme Zahra Iyane THIAM DIOP, Ministre de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, a relevé le sens de sa participation à cet événement parallèle dont l’objectif est d’analyser la pertinence d’un processus devant mener à une résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies sur le Rôle de l’ESS dans le développement.
Elle a également passé en revue, les avancées du Sénégal en matière de promotion et de développement de l’ESS, notamment la loi d’orientation relative à l’économie sociale et solidaire, avant d’indiquer qu’avec l’envol qu’amorce présentement l’ESS au niveau international, cette initiative trouve un terreau fertile à son aboutissement.

De plus la discussion générale sur « ESS et travail décent » introduite dans les travaux de la 110ème session de la Conférence internationale du Travail, à Genève, en juin dernier, a abouti à un consensus autour d’une définition de l’ESS. Mieux encore, cette définition a été adossée à des recommandations et résolutions très fortes qui concourent, incontestablement, à propulser l’ESS comme un élément incontournable pour l’atteinte des ODD et la réalisation de l’Agenda 2030.

En somme les perspectives de cette importante rencontre consisteront à intensifier la sensibilisation et le plaidoyer sur l’initiative, pour son adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies et d’évaluer les stratégies les plus appropriées pour assurer son succès avec le soutien de différents pays.
C’est dans ce sens, que Mme le Mnistre a annoncé la tenue prochaine à Dakar d’une activité de ce genre pour inviter ses homologues des pays d’Afrique à soutenir le pojet de résolution sur le rôle de l’ESS dans le développement durable.

A.K.C – Senegal7