Elections législatives : Les Gambiens appelés aux urnes, ce samedi

Jour d’élections en Gambie, ce samedi 9 avril. Cinq mois après l’élection présidentielle et la victoire d’Adama Barrow pour un second mandat, ce scrutin fera office de test pour le président et son tout jeune parti. Retour sur les enjeux de ce vote.

Les Gambiens entrent dans l’isoloir ce matin pour élire les 53 députés qui constitueront la nouvelle Assemblée nationale. Et la principale interrogation est la place que va prendre le nouveau venu, le « Parti national du peuple » du président Adama Barrow, au sein de l’hémicycle à Banjul. 

Ce parti, créé il y a 2 ans seulement, présente 40 candidats sur les listes électorales. Contre 46 pour son principal rival, le Parti démocratique unifié d’Ousainou Darboe. 

Lors de la campagne présidentielle il y a quelques mois, le parti d’Adama Barrow s’était associé à celui de son prédécesseur Yahya Jammeh, l’Alliance patriotique pour la ré-orientation et la construction, en plus de deux autres partis. Et cette alliance, qualifiée de « tactique » par les observateurs, devrait permettre au président d’avoir enfin une majorité au sein du Parlement.  

De quoi peut-être débloquer des dossiers législatifs difficiles comme la révision de la Constitution de 1997 et confirmer enfin la transition et la réconciliation entreprise après le départ de Yahya Jammeh en 2017. 

Assane SEYE-Senegal7