Faits et gestes : Amadou Bâ… la loyauté récompensée !

L’ancien ministre de l’économie et des finances est revenu aux affaires et trône au sommet du gouvernement. Un retour en grâce, une consécration qui a surpris bien de monde. Mais la loyauté a été son moteur dans sa longue traversée du désert :

Nombre d’observateurs jugeait son avenir compromis au sein de la majorité après la déconvenue de Benno Bokk Yakaar (BBY) à Dakar et particulièrement dans son fief aux Parcelles assainies. La défaite n’a finalement pas était un obstacle dans la course à la primature. Amadou Bâ avait d’autres arguments plus propices pour s’attirer les faveurs du Président de la République. La loyauté était l’une d’elle.

La traversée du désert :

Avant de jeter son dévolu sur lui, le Chef de l’état l’a éprouvé en lui imposant une traversée du désert qui n’a en rien entamé sa fidélité à l’endroit de son camp politique. Pourtant, après son limogeage, Amadou Bâ a été la proie de toutes sortes de tentations. Des frustrés du parti présidentiel ont voulu en faire une tête de file… un chef de la rébellion. Mais l’ancien Directeur des impôts et domaines est resté droit dans ses bottes. Pas un mot de trop, ni un geste déplacé. Dépeint comme un ambitieux pressé, Amadou Ba a tordu le coup à cette réputation en ne montrant aucun signe de sécession. Loin des affaires, le nouveau Premier Ministre n’a pas été loin des tourments de la vie politique. Souvent attaqué par une partie de ses camarades dans son fief, il a su éteindre les incendies et rassemblé autour de sa personne.

Le retour en grâce : 

Epié dans ses faits et gestes, Amadou Ba n’a jamais était pris en défaut. D’où un retour en grâce progressif. Il sera aperçu dans certaines délégations du Chef de l’état qui va même le  désigner coordinateur national de Benno Bokk Yakaar (BBY) à la veille des élections locales. L’ancien Chef de la diplomatie sénégalaise sera par la suite placé à la tête des troupes « marron-beige » à Dakar pour la reconquête de la capitale tombée dans l’escarcelle de Yewwi Askan Wi (YAW) à l’issue des locales. L’objectif est grandiose. La Remontada pas évidente, mais Amadou Ba enfile sa tenue de combat et descend dans l’arène. Rien n’y fera, l’opposition va rafler tout sur son passage. L’avenir semblait s’assombrir pour l’ancien ministre jusqu’au coup de file  qui change tout… celui du Chef de l’état qui va le nommer Premier ministre. Un nouveau galon et une nouvelle dimension.

 

M. TINE-Senegal7