Gracié à la veille de la Tabaski : DIOUF arrêté à nouveau

Récemment élargi de prison à la faveur d’une grâce présidentielle à la veille de la fête de Tabaski, Alioune B. DIOUF a été interpellé à nouveau pour des faits d’agression, vols avec violences commis la nuit et détention illégale d’armes blanches (machette et couteau)  au rond-point du Technopole.

Depuis sa récente sortie de prison à la faveur d’une grâce présidentielle, Alioune B. DIOUF est surveillé comme du lait sur le feu par les policiers opérant en civil, sans le savoir. Mais, étant presque un incorrigible, DIOUF renoue avec ses vieilles amours. Il opère avec un de ses camarades de gang. Tous les deux squattent presque chaque nuit les recoins de la Cité Technopole de Pikine et sévissent. Ils agressent à tout va dans les rues et commettent des vols avec violences sous la contrainte d’armes blanches.
Ces raids effraient la population riveraine et l’empêchent de dormir du sommeil du juste.

En mission commando, les limiers débarquent sur les lieux et repèrent les deux gangsters. Qui voient les flics, sonnent l’alerte et prennent la fuite. Ils sont vite pris en chasse par les agents, qui rattrapent le nommé Alioune B. DIOUF.

Fouillé, Diouf a été retrouvé en possession d’un couteau et d’une machette.

Fanta DIALLO BA-senegal7