L'Actualité en Temps Réel

Guy Marius Sagna : « Au Sénégal, ce qui est arrivé à Astou Sokhna arrive tous les jours à 4 à 5 femmes »

Dans un post publié, ce lundi, sur sa page Facebook, Le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Populaire et Panafricaine (Frapp France Dégage) , a dans un post publié lundi s’est indignée de l’affaire Astou Sokhna en etat de grossesse décédée à l’hopital Amadou Sakhir Mbaye de Louga. De l’avis de Guy Marius Sagna, tous les jours au Sénégal il y a entre 4 à 5 femmes qui meurent d’une grossesse ou des suites d’une grossesse.

 » C’est-à-dire entre 1460 femmes et 1825 femmes qui meurent chaque année et qui pourraient être sauvées si les moyens étaient mis dans les priorités du peuple et non dans les priorités personnelles du président Macky Sall, de sa famille, des dirigeants de son parti et de leurs maîtres impérialistes « , a fait savoir Guy Marius Sagna.

Selon l’activiste, il y a chaque jour 60 enfants de moins de 5 ans qui meurent de diarrhée, de paludisme, de toux… « c’est-à-dire 21900 enfants chaque année meurent de morts évitables, si les impérialistes et leur valet, Macky Sall, ne détournaient pas les richesses du Sénégal », a a-t-il laissé entendre.

« Nos hôpitaux sont malades, je le dis depuis 2013. C’est pourquoi Macky Sall m’a sorti de l’hôpital de Sédhiou pour m’amener à Dakar. D’autres aussi se battent contre cette situation sans être entendus. La lutte doit continuer malgré tout ce que font Macky Sall et son parti pour cacher la triste réalité. Elle doit continuer pour arrêter ce scandale des femmes qui meurent en donnant la vie au Sénégal « , souligne l’activiste.

Diaraf DIOUF Senegal7