L'Actualité en Temps Réel

Hausse des prix des denrées, grogne sociale…: Macky fait machine arrière

La révolte silencieuse s’est certainement fait sentir notamment sur les réseaux sociaux avec les hashtags #dund_bi_jaffena (Ndlr : la vie est chère), #sonounaniou (Ndlr : Nous sommes fatigués) ou encore #meunatouniou (Ndlr : On n’en peut plus). Face à une grogne sociale qui pourrait s’avérer plus virulente que les manifs du 8 mars, le gouvernement recule. Un Conseil national à la consommation est convoqué ce mardi.

Une révolte sociale est à prendre très au sérieux avec la hausse « incontrôlée » des denrées de grande consommation. Apparemment conscient de la situation sociale très tendue, Macky Sall a pris les devants. La taxe conjoncturelle à l’importation (TCI) sur le sucre est suspendue et un Conseil national à la consommation convoqué ce mardi.

Mais cela ne veut pas pour autant dire, selon Amadou Ba, membre du mouvement national des cadres de Pastef que ces ajustements d’urgence sur le sucre pour calmer la grogne sociale. “La taxe sur l’huile, les bouillons, la viande, le ciment, le fer…..Macky Sall doit réduire la taille de son gouvernement et ses dépenses électorales pour enlever le poids de son matraquage fiscal sur les ménages”, déclare-t-il sur senego.

A.K.C – Senegal7