« Je n’ai jamais eu autant honte qu’hier. Des africains m’ont dit… » (Par Guy Marius Sagna)

Je n’ai jamais eu autant honte qu’hier. Des africains du Sénégal m’ont dit: « personne ne nous aide comme les toubabs ».
J’ai rendu visite hier à l’Union régionale des organisations de personnes handicapées du Sénégal. C’est elles qui m’ont dit qu’elles n’étaient vraiment soutenues que par des Espagnols.
J’ai eu tellement honte de voir nos compatriotes si abandonnés alors qu’ils habitent le pays du zircon, du phosphate, de l’or, des produits halieutiques, du pétrole, du gaz…
Si je suis député et que l’intercoalition YEWWI-WALLU a la majorité à l’assemblée nationale, la loi d’orientation sociale sera appliquée et améliorée. Les décrets d’application seront pris. Il y aura des cartes d’égalité des chances pour toutes les personnes en situation de handicap, le quota de 15% de personnes handicapées à chaque recrutement dans la fonction publique sera respecté…
Finie la politique qui rend invisibles les personnes handicapées. Qui considère nos concitoyens handicapés comme « des peu » pour ne pas dire « des rien ».
Macky et ses militants sont incorrigibles. Ils disent actuellement aux habitants de la commune de Adeane que s’ils ne votent pas pour BBY pour les prochaines élections législatives le projet agropole Sud qui se situe dans le village de Baghagha va leur être retiré.
En panne d’arguments, l’APR fait dans la menace, les mensonges. Comme leur chef qui menaçait la Casamance en ces termes: « Si vous voulez que la Casamance intègre le Sénégal dans le cadre du développement, il faut voter la coalition Benno Bokk Yakaar. »
Mon premier voyage hors du Sénégal en tant que député sera pour le Mali. Je vais aller à nouveau exprimer notre solidarité, notre amour, notre affection aux peuple frère du Mali dans son option courageuse et seule capable de le sortir de la pauvreté : la souveraineté.
Votons l’intercoalition YEWWI-WALLU!
GMS,