L'Actualité en Temps Réel

Jeune tu£ à Kirène : Le « sermon » de l’Archevêque de Dakar Monseigneur Benjamin Ndiaye

L’Archevêque de Dakar se prononce sur les conflits communautaires qui virent souvent au drame. Une sortie qui fait suite à la mort d’un jeune homme de 30 ans  à Kirène tué par des éleveurs. Monseigneur Benjamin Ndiaye appelle au dialogue entre acteurs pour un règlement pacifique de ces conflits.

« Restons à des principes. La violence n’est pas la meilleure manière de résoudre les problèmes. Des conflits, il en existent, il en a existé et il en existera encore. Mais nos ancêtres nous ont appris à bien gérer les conflits […]. C’est que les anciens d’abord s’asseyent autour des questions qui préoccupent la communauté, qui préoccupent la société. E ton essaye de voir quelle est la meilleure voie pour répondre encore à ce principe du bien commun« , a déclaré sur Rfm, l’Archevêque de Dakar en visite à Richard-Toll. Le Saint homme  s’est désolé de cette citation qui a causé la mort d’un homme.

Poursuivant, il se pose ces questions préalables : « Est-ce que je me bas ? est-ce que je me protège pour mon intérêt personnel sans tenir compte des autres ou est-ce que je me bas ou est-ce que je me protège ou je veux aussi me battre et protéger les autres ? »

Selon Monseigneur Benjamin Ndiaye, si on veut jouer le gourmand pour délester les autres de ce qui leur appartient, on n’est pas dans le droit. « Il faut donc que le droit soit respecté dans la promotion du bien commun », a-t-il conclu.

Birama Thior – Senegal7