Ageroute

La société civile demande aux autorités électorales d’accorder aux recalés la possibilité de régulariser leurs listes de parrainages.

 La société civile regroupée autour du COSCE et de la PACTE, qui a assisté au contrôle des parrainages par la commission de réception des candidatures mise en place par le Ministre de l’Intérieur a constaté que certaines listes ont été rejetées. Suffisant pour ces membres de la société civile de faire des recommandations aux autorités pour des élections législatives apaisées.

«En dépit des efforts importants consentis par l’Administration électorale pour améliorer la transparence et l’organisation du parrainage en vue des élections législatives du 31 juillet 2022, la société civile constate que les rejets définitifs pour autres motifs qui ne laissent aucune possibilité de régularisation, sont à la base de l’élimination éventuelle d’un nombre important de listes de candidatures», a fait savoir la société civile regroupée autour du COSCE et de la PACTE.

Soucieuse du renforcement du climat de confiance et de transparence qui ont prévalu jusque-là, Moundiaye Cissé et ses camarades appellent au calme les acteurs dont les listes ont été recalées et sollicitent des autorités électorales qu’il leur soit accordé la possibilité de régulariser leurs listes de parrainages.
Dans ce sens, la société civile préconise : la notification des listes et motifs de rejets aux mandataires ; l’accès aux fiches de parrainages déposées, à défaut de disposer des copies et la correction des erreurs matérielles, notamment celles liées à la saisie des listes de parrainages, avant le début de l’analyse de la recevabilité juridique des dossiers de candidatures. 

Diaraf DIOUF Senegal7