L'Actualité en Temps Réel

La vie des patients vaut plus que vos libertés!

Entre 2021 et 2022, trois voire quatre cas similaires ont été notés dans des structures de santé du pays. Des patientes qui perdent la vie en donnant la vie, dans des conditions atroces, ou des enfants qui meurent bruler ou asphyxier. Des pertes très douloureuses pour les familles et la société. Mais cette douleur ne semble pas atteindre les professionnels de la santé. En effet, pour le dernier cas en date, comme à l’accoutumée, les travailleurs de la santé par le biais de leurs syndicats ont refusé toutes sanctions  contre les présumés prévenus. Pour ceux précédents, les prévenus ont obtenu des relaxes après quelques jours de détention. Mais pour cette présente affaire les travailleurs de la santé vont loin. Ils ont, dans un communiqué rendu public demandé par le biais du syndicat autonome des techniciens supérieur de la santé (SATSUS), tous les techniciens supérieurs en anesthésie-réanimateur exerçant dans la zone 6 (Tamba et Kédougou) sans couverture d’un médecin anesthésiste-réanimateur de cesser toute activité au bloc opératoire jusqu’à nouvel ordre.

Une décision irresponsable!

Ce l’adage  »la santé n’a pas de prix », ne vous donne pas le droit de jouer de la vie des gens et de venir nous imposer que  » vous soyez tenu d’une obligation de moyens et non de résultat ». Vous n’êtes pas tenu d’une obligation de résultat, mais vous ne devriez pas jouer de la vie de vos patients. Vous commettez des erreurs et toutes erreurs en médecine restent fatales. Vous devriez reconnaitre vos erreurs, faire une introspection. Admettre vos manquements au lieu de soutenir le mal qui gangrène votre secteur au point de  mettre en détresse les gens. Peu importe votre fonction, votre statut, vous êtes interpellé. Les sénégalais ont peur des hôpitaux, les femmes enceintes ont peur des maternités.  Personne n’a plus confiance à vos services. Et vous, en tant que des agents assermentés, vous prenez des décisions irresponsables!

Vous êtes des justiciables

Arrêter vos bêtises, acceptez vos erreurs et améliorer vos services. Arrêtez de  »tuer » les patients. Pensez aux familles, aux petits orphelins et aux mamans qui seront rongées par la solitude d’avoir perdu leur petit ange.

Vous êtes des justiciables comme tous sénégalais.

Vous commettez des fautes et c’est vous qui criez au scandale pour vous protéger. Vous devez répondre de vos actes. soyez digne et arrêter de prendre les sénégalais pour des pantins.

Si vous persistez dans vos bêtises, le secteur public de la santé va sombrer au profil de celui du privé. De grâce, professionnel de santé de mon pays ayez plus de compassion à l’égard de vos sœurs, frères et enfants.