L'Actualité en Temps Réel

L’amnistie de Khalifa et Karim au menu…

Il est possible d’arriver à un consensus sur l’inéligibilité de Karim Wade et Khalifa Sall. Le président de la LSDH, Alassane Seck, qui défend cette thèse, a révélé, devant le JDD, ce dimanche 18 septembre, que le président Macky Sall, après les avoir graciés, était dans les dispositions de leur accorder l’amnistie (acte du pouvoir législatif par lequel sont suspendues des sanctions).

D’ailleurs, a-t-il confié : « un juriste de renom avait été reçu par le président (Macky Sall) qui lui avait demandé de trouver la meilleure formule » afin d’y arriver. « Je pense qu’on peut (toujours) y arriver », a-t-il ajouté.
En revanche, Wade-fils a posé la condition de la révision de son procès et demandé une réparation. « Il doit s’estimer heureux s’il est amnistié », a dit Alassane Seck.
Les deux opposants, Khalifa Sall et Karim Wade, frappés par des condamnations judiciaires, ont été recalés, en 2019, par le Conseil constitutionnel.