L'Actualité en Temps Réel
xbet bannière

Le CNRA épingle le groupe DMEDIA pour propagande politique 

Premierbet

En perspective de la présidentielle prévue le 25 février 2024, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a invité le Groupe DMEDIA à mettre fin à la propagande en faveur de son promoteur engagé en politique, Bougane Gueye Dany. Le Babacar Diagne et son équipe  menacent de sévir contre les différents supports dudit groupe à savoir la radio ZIK FM, la télévision SEN TV et le quotidien Tribune. 

Communiqué :
Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel a adressé le jeudi 23 novembre 2023 des observations au Groupe DMEDIA en vue de l’amener à mettre un terme à la propagande en faveur de son promoteur engagé en politique.
Le courrier adressé au Groupe DMEDIA fait suite aux pratiques répétitives de ce dernier, à travers la radio ZIK FM, la télévision SEN TV et le quotidien Tribune, consistant, en perspective de l’élection présidentielle du 25 février 2024, à verser dans une propagande inacceptable en faveur du promoteur dudit Groupe.

Le CNRA précise dans la correspondance que le personnel (journalistes, chroniqueurs, animateurs, …) et les supports du groupe en général, notamment la radio et la télévision, dans diverses émissions, ne cessent de violer les textes qui les régissent, soit en :

donnant les numéros de téléphones et/ou les noms des coordonnateurs pour les besoins du parrainage en faveur de Bougane 2024 ;
faisant intervenir un membre de la task force de Bougane 2024 ;
incitant les auditeurs ou téléspectateurs à soutenir la coalition dirigée par le promoteur du Groupe ;
diffusant ou rediffusant des émissions, de manière abusive, en faveur du promoteur du Groupe ;
programmant des publireportages, qui n’en sont pas, en faveur du promoteur du Groupe.
Précisant que de telles pratiques constituent une violation manifeste des Cahiers des charges des radios et télévisions privées selon lesquels :

« Le Concessionnaire doit s’assurer de l’honnêteté, de la clarté et de l’équilibre de l’information. L’exigence de respect de ces principes s’applique à l’ensemble des émissions du service concédé ».

« Le Concessionnaire doit veiller à ce que les émissions qu’il diffuse soient réalisées dans des conditions qui garantissent l’indépendance de l’information, notamment à l’égard des intérêts de ses actionnaires et/ou dirigeants et vis-à-vis de tout groupement économique ou courant politique.

ll doit veiller, également, à ce que :

les journalistes, intervenant dans les émissions d’information, ne fassent valoir des idées partisanes ;
les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne fassent une présentation honnête, impartiale et objective des questions et sujets traités, en veillant notamment à respecter une présentation honnête des questions prêtant à controverse et à assurer l’expression des différents points de vue ;
la radio ou la chaîne de télévision ne soit utilisée à des fins de propagande pour vendre l’image de son/ses promoteur(s) ou pour mettre en avant les intérêts de ce(s) dernier(s) » ;

En conséquence, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel a :

attiré l’attention du Groupe DMEDIA sur l’obligation de respecter la réglementation ;
appelé le Groupe DMEDIA à l’esprit de responsabilité pour le strict respect de la réglementation ;
précisé que le non-respect de la lettre d’observations expose ses médias, notamment la SEN TV et la ZIK FM, aux sanctions prévues par la réglementation.

Pour l’Assemblée du CNRA 

Comments are closed.