L'Actualité en Temps Réel

« Le pouvoir est pris de panique à la suite de la déclaration de la candidature de SONKO »

Les 82 députés de Benno Bokk Yakaar (BBY), nouvellement élus à l’issue des dernières Législatives du 31 juillet, ont été reçus ,samedi, au Palais de la république par le Président Macky Sall.

Au cours des discussions, certains députés ont évoqué l’affaire Sonko-Adji Sarr.
Il s’agit notamment de Abdoulaye Saydou Sow, ministre et maire de Kaffrine, et Farba Ngom, édile des Agnam. Ces derniers ont plaidé pour que la lumière jaillisse dans cette affaire d’accusations de viol et de menaces de mort portées contre le président de Pastef.

Et la réponse des camarades de Sonko ne s’est pas faite attendre.
Le comité de pilotage (Copil) de Pastef s’est fendu communiqué, ce lundi 22 août 2022, pour tirer à boulets rouges sur le régime de Macky Sall.

« Pris de panique à la suite de la déclaration de la candidature du président Ousmane SONKO pour la présidentielle de 2024, les fossoyeurs de la République se sont réunis, hier au palais présidentiel, transformé, comme toujours, en siège de parti politique, sous la présidence de leur chef, pour instruire une certaine justice de leur venir en aide dans le projet d’invalidation de cette candidature.

Ce sont là, les dernières gesticulations d’un régime incompétent, corrompu et apeuré par l’idée d’une perte imminente du pouvoir et d’avantages indus, qu’aucune machination ne sauvera.

Ce sont là aussi, les derniers soubresauts contre une candidature que personne ne pourra empêcher s’il plait à Dieu. candidature.

Le COPIL invite les militants et militantes à accentuer la massification, l’enrôlement des primo-votants et à multiplier les initiatives citoyennes qui fondent l’ADN du parti. »

Peut être une image de texte

Diaraf DIOUF Senegal7