Raabi  header

Le président Moustapha Niasse rend un vibrant hommage à la défunte Joséphine Diallo

Le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niass a rendu un hommage à la défunte Josephine Diallo, Secrétaire générale de l’hémicycle depuis 1996.

Voici, in extenso, son texte

Nous a quittés hier une icône, Madame Marie Joséphine Diallo, Secrétaire générale de l’Assemblée nationale du Sénégal, depuis 1996.

Les Sénégalais avaient pris l’habitude de confondre son image avec celle de l’Institution, notamment lors des séances plénières marathons, pendant lesquelles elle assistait le Président de l’Assemblée nationale, avec discrétion et un savoir-faire à toute épreuve.

Notre regrettée Joséphine, comme l’appelaient affectueusement beaucoup de Députés, avait gravi, dans le champ de l’effort, les marches qui la conduisirent au statut de Haut fonctionnaire de l’Etat, au service de notre pays, le Sénégal.

Prototype achevé de la promotion interne, tous les arcanes de l’Administration de l’Assemblée nationale lui étaient familiers, qu’il s’agisse, de la Bibliothèque, de la Rédaction au Service des Séances, à partir de 1979, de la Transcription, des Services législatifs ou du Secrétariat général, espace qui lui avait permis de se déployer sans discontinuité, depuis 1996.

Au plan international, Madame Marie Joséphine Diallo était, depuis 1989, Secrétaire administratif de la Section sénégalaise de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), Présidente du Réseau Africain des Personnels des Parlements (RAPP), de 2008 à 2019, Présidente de l’Association des Secrétaires généraux de Parlements Francophones (ASGPF), depuis 2007, membre de l’Association des Secrétaires généraux de Parlements de l’Union InterParlementaire (UIP).

Par ailleurs, Madame Joséphine Diallo a occupé d’éminentes fonctions dans le scoutisme féminin national et à l’échelle mondiale, où elle a notamment présidé le Comité Afrique de l’Association Mondiale des Guides et des Eclaireuses.

C’est cette grande dame, Chevalier dans l’Ordre national du Lion, Officier de l’Ordre de la Pléiade (APF) qui, au soir de sa vie, frappée par la maladie, a courageusement poursuivi ses missions au service de la République, en évitant scrupuleusement le moindre congé pour prendre soin d’elle-même.  

Bénéficiant de ma confiance tout comme de celle de mes cinq prédécesseurs depuis 1996, elle est restée debout, malgré sa santé chancelante et n’a rendu les armes qu’à Dieu. Joséphine constitue un pan de l’histoire de l’Assemblée nationale. Et son ombre continuera de planer au-dessus de l’enceinte de l’Institution, qui était une tranche importante de sa vie.

Au nom de l’Assemblée nationale et en mon nom propre, j’adresse mes condoléances émues à sa famille, à ses proches et à ses collaborateurs. Ensemble, nous élevons des prières pour que notre Créateur, Maître de tous les Mondes et de tous les Destins, l’accueille en Son Saint Paradis.

Fait à Dakar, le 19 mai 2022