L'Actualité en Temps Réel

Le SAMES apporte son soutien au Dr Alfousseyni Gaye

Dr Alphousseyni Gaye a peur. Il craint pour sa vie. Ce gynécologue qui a établi le certificat médical de la jeune femme, Adji Sarr qui accuse le leader de Pastef, Ousmane Sonko de vi0ls répétés et de menaces de mort a décidé de sortir du silence pour alerter et prendre l’opinion à témoin.

Et sa sortie a trouvé écho favorable du coté du syndicat Autonome des Médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES). Dans un communiqué, le SAMES dit apporter son soutien au gynécologue obstétricien.

« Le Syndicat Autonome des Médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes du Sénégal (SAMES) apporte son soutien indéfectible au camarade Alphousseyni GAYE gynécologue obstétricien, en Service à l’Hôpital Général Idrissa Pouye de Grand YOFF, qui a publiquement émis des craintes relatives à sa sécurité », peut-on lire dans un communiqué.

Le Bureau Exécutif National (BEN) du SAMES informe qu’il a pris « contact avec le camarade dès les premières heures qui ont suivi sa sortie médiatique, pour lui témoigner la solidarité de tous les membres du Syndicat ».

Le SAMES demande à « l’Etat du Sénégal de prendre toutes les dispositions utiles pour lui garantir une sécurité optimale ».

Le SAMES constate, au-delà de cette affaire qu’il est « devenu quasi systématique que les rapports d’expertise des praticiens, requis par l’autorité judiciaire, se retrouvent reproduits in extenso sur la place publique », souligne le document.

D’après le syndicat, cette situation est de « nature à exposer de manière récurrente les experts medico-judiciaires ainsi que leurs familles à une insécurité notoire ».

Le SAMES invite tous les acteurs concernés à tout mettre en « œuvre pour éradiquer cette forfaiture, hautement préjudiciable au service public de la justice ».

Le SAMES exhorte tous les praticiens à « s’investir localement pour la matérialisation des Unités Medico-judiciaires pour permettre une meilleure prise en charge des dossiers médico-légaux ».

A LIRE AUSSI : AFFAIRE SWEET-BEAUTY : LE GYNÉCOLOGUE DR ALFOUSSEYNI GAYE EN DANGER !

Senegal7