« Le triangle de prospérité de Macky Sall Dakar-Thiès-Mbour divise le pays en deux » (Par Mamadou Lamine Diallo)

Les prédateurs de BBY jubilent avec le démarrage du TER. Ce train de 1000 milliards fait gagner du temps 30 à 60 minutes entre le département de Rufisque et Dakar.

Ensuite, avec AIBD, les infrastructures sportives de Diamnadio, ils parlent de la nouvelle zone de prospérité Mbour Thiès et Dakar. Cette zone qui ferait 5 millions d’habitants serait émergente avec un pib par habitant de plus 4000 dollars par habitant avec l’arrivée du gaz. La fracture du pays sera consommée. Évidemment ce sera un appel d’air pour l’exode intérieur. Voilà le résultat du PSE de Macky Sall et Boun Dionne. Je le lui avais dit à l’Assemblée nationale.

Cette économie de Macky Sall est basée sur un endettement colossal de 10000 milliards, les arriérés intérieurs y compris, un déficit commercial de près de 1500 milliards. Et ce sont les transferts de la Diaspora qui assurent une couverture du déficit courant et soutiennent les familles du Sénégal d’en bas, ceux qui vivent hors du triangle de prospérité décrété par Macky Sall.

Le PUDC et les autres P annoncés pour réduire l’iniquité territoriale se sont révélés être des investissements politiciens pour acheter le vote des populations piégées dans des trappes de pauvreté.

Voilà la politique de Macky Sall, qui entretient le système dont parlent les rappeurs, comme Dip, poètes populaires qui lisent les âmes des populations. Pour l’économie, ce qui compte avant tout, c’est combien d’emplois créés et quelle technologie les Sénégalais vont maîtriser. Autrement dit la voie de l’industrialisation que refuse BBY avec son TER.

Par Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.