L'Actualité en Temps Réel

Les Chroniques du Doyen – Madiambal Diagne, rien que ce qu’il croit (par Majib Sène)

Le landerneau journalistique sénégalais, par ces temps qui courent, est en pleine ébullition. Comme un vaste marché, on y trouve du bon et du mauvais bon. La profession est sévèrement souillée par des plumes d’amateurs ignorant les principes qui gouvernent la déontologie. Il suffit de naviguer dans les réseaux sociaux pour s’en rendre compte. Madiambal Diagne pour ce qui le concerne, apparaît à mes yeux comme l’un des meilleurs journalistes de sa génération avec sa plume trempée constamment dans l’encrier de la fécondité.

Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, on ne peut pas ne pas savourer la pertinence de ses analyses écrites avec une maestria digne des puristes. En plus d’une écriture proche de la perfection, maîtrisant à merveille les règles, il ne dit que ce qu’il croit n’en déplaise à ses pourfendeurs dont la plupart, il faut l’avouer, ne lui arrivent pas à la cheville. Ses chroniques du lundi sont pour moi un régal du point de vue de la profondeur de l’analyse mais également de la maîtrise de la sémantique. Ayant le courage de ses opinions, il déteste les faux fuyants et ne recule pas devant l’adversité. Même si on est contre ses positions politiques, on ne peut pas le ranger dans le panier des médiocres. Très entreprenant, il a édifié un empire de presse qui ne fait pas nature morte dans le paysage médiatique du pays.

Malheureusement, nous sommes dans un pays bourré de paradoxes où l’on aime brûler aujourd’hui ce qu’on a adoré hier. La particularité de Madiambal, c’est son refus de se renier ou d’adopter une attitude de pirouette dans certaines circonstances à l’instar des éoliennes. En plus d’être un créateur d’emplois, son patriotisme ne souffre d’aucune ambiguïté. Ancré dans une dynamique généralement rationnelle, il mène sa vie professionnelle Avec la conviction de l’alpiniste dont il est le symbole, il revient après chaque échec, plus déterminé que jamais, au pied de la montagne pour tenter d’atteindre le sommet. Il est de la lignée des journalistes d’investigation les plus précis de la profession, hier tout comme aujourd’hui. Je lui exprime mes sincères encouragements ainsi que mes sentiments confraternels.

Par Majib Sène