L'Actualité en Temps Réel

Locales 2022 : Dakar, la « maire » des batailles !

Les appétits s’aiguisent en perspective des élections locales. Les coalitions mises en place à grand renfort de publicité sont minées par le choc des ambitions qui s’affirment de toute part. Dakar est au centre de toutes les convoitises et au coeur de toutes les divisions :

La question de la tête de liste à Dakar sape l’unité dans les divers état major qui peinent à trouver la personne consensuelle. À Wallù Sénégal, le Parti démocratique sénégalais (PDS) et le Bokk Guiss Guiss (BGG) se sont crêpés le chignon autour du sujet rapporte l’Observateur, « tout serait parti d’une intervention de Saliou Dieng, secrétaire nationale chargé des structures et des mouvements de soutien au PDS, (qui), disant rapporter des propos de Me Wade, a fait savoir que le PDS va présenter un candidat pour la mairie de la capitale et que ce dernier sera le candidat de la coalition. Ce qui a fait sortir Moussa Diakhaté de ses gonds. Le porte parole de la Convergence démocratique/Bokk Guiss Guiss a qualifié la démarche de Saliou Dieng de «manque de respect » envers les leaders et responsables de la grande coalition Wallù Sénégal et particulièrement ceux du département de Dakar », rapporte l’observateur.

La coalition Yewwi Askan Wi (YAW) également n’est pas épargnée par les querelles de leadership pour le contrôle de la capitale sénégalaise. Au sein de Taxawu Dakar, Soham Wardini (actuelle maire de Dakar) et Barthélémy Dias se disputent l’investiture.
Les partisans de Ousmane Sonko semblent ne pas se contenter d’une posture spectatrice dans ce duel entre frères ennemis. Le Pastef Dakar aurait ainsi suspendu ses activités au sein de Yewwi Askan Wi (YAW) en raison de désaccord avec Taxawou Dakar. Ambitionne-t-il de positionner un candidat issu de leur rang ? L’option Barthélémy Dias semblait pourtant, jusque-là, s’imposer chez les troupes de Ousmane Sonko.

Au niveau de la majorité présidentielle, la querelle des ambitieux est tout autant bruyante. Trois figurent émergent, Mame Mbaye Niang fait office d’outsider dans la course à l’investiture où les deux principaux favoris ne sont autres que Amadou Bâ, ex ministre et vainqueur de Dakar lors de la présidentielle et Abdoulaye Diouf Sarr, ministre et maire de Yoff. Tous les prétendants au sein de Benno Bokk Yakaar (BBY) sont ainsi de l’Alliance pour la République (APR). Cette situation n’enlève certes pas la complexité du choix mais rend l’équation moins ardue pour Macky Sall qui n’aura pas à ménager les sensibilités de ses alliés.

M. TINE-Senegal7