Mamadou Oumar Ndiaye et Abdoulaye Bamba Diallo invitent le Chef de l’Etat à sortir les Sénégalais de l’impasse

Par le biais d’une lettre ouverte adressée au Président de la République,les deux Doyens de la presse sénégalaise  et éminents journalistes ont pris  leur plume pour attirer l’attention de la plus haute autorité de notre pays sur la nécessité de calmer les ardeurs et de pacifier le jeu politique. Senegal7 s’est intéressé à cette lettre ouverte tombée à son heure.

Ces éminents Doyens de la presse sont allés jusqu’à  se faire appeler les « quatre mousquetaires » dont deux seulement restent encore en vie après Babacar Touré et Sidy Lamine Niasse devant la mémoire desquels, ils disent s’incliner.

Estimant qu’ils n’ont plus de challenge à relever dans ce pays, ces deux célèbres journalistes qui disent se passer de tout avantage contingent ne sont aujourd’hui préoccupés que par ce pays qu’ils aimeraient léguer à leurs enfants dans l’état dans lequel, ils l’ont trouvé du point de vue de la stabilité et de la paix.

Pour Mamadou Oumar Ndiaye et Abdoulaye Bamba Diallo, en Ukraine, les répercussions de ce conflit qui a éclaté au sein même de l’Europe se  font sentir jusque chez nous sous forme de crise alimentaire et énergétique. Pour ce faire, ils ont jugé nécessaire  de parler au Président e la République .

De lui implorer de poser le geste qui évitera à ce pays  des convulsions qui ont fait tant de mal ailleurs. « Au moment où votre homologue français, Emmanuel Macron vient de demander à ses compatriotes de lui donner une majorité forte à l’Assemblée Nationale « pour éviter d’ajouter un désordre intérieur français à un désordre international », nous ne saurions trop vous supplier, Monsieur le Président de la République, de créer les conditions d’élections législatives inclusives .Qu’elles se tiennent le 31 juillet- au plus tard ,l’essentiel étant qu’aucune force représentative ne soit laissée en rade ».

Et  nos deux  éminents Doyens ne s’arrêtent en si bon chemin. Il ajoutent : « Connaissant votre patriotisme et votre amour ardent de ce pays que vous avez transformé de manière spectaculaire en dix ans seulement, les derniers des mohicans que nous prétendons être sommes sûrs que vous ne pouvez pas faire moins que le Roi Henri IV qui, en 1593,pour mettre fin à l’effusion de sang français dans d’interminables guerres de religion avait abjuré le protestantisme pour se convertir au catholicisme.

En le faisant, il avait prononcé une phrase que l’Histoire a retenue : « Paris vaut bien une messe »Eh bien Monsieur le Président, le Sénégal quant à lui, vaut bien le repêchage d’une liste ! ».C’est en ces termes empreints de sagesse que les journalistes, Mamadou Oumar Ndiaye et Abdoulaye Bamba Diallo  se sont adressé au Président de tous les Sénégalais pour lui exhorter de sortir ses compatriotes de l’impasse, renseigne le Témoin.

Assane SEYE-Senegal7