L'Actualité en Temps Réel

Mbacké : Elle encaisse 880.000 fcfa et refuse de coucher avec son mari

Le tribunal d’instance de Mbacké a vidé l’affaire de la fille qui avait encaissé 880 000 F Cfa de son mari et refusé de coucher avec lui. Cette juridiction a rendu le délibéré de ce dossier qui a été appelé à la barre le jeudi 13 octobre dernier. Après avoir statué, le tribunal a déclaré Fatou Thioune et sa mère Awa Bèye coupables d’escroquerie au mariage.

Les deux prévenues condamnées

Les deux prévenues ont écopé d’une peine de six mois avec sursis. Après avoir passé près d’un mois à la prison de Mbacké, elles ont été libérées. Quant à l’époux Modou Gningue, il a déjà reçu le remboursement intégral de son argent, dans une note lue par Senegal7.

Et dire M. Gningue n’avait pas lésiné sur les moyens pour trouver chaussure à son pied. Il avait décidé de s’unir avec Fatou Thioune, pour le meilleur et pour le pire.Ainsi, le sieur Gningue a versé à sa belle-famille la somme de 880 000 F Cfa pour la célébration du mariage.

La  nouvelle mariée refuse de coucher avec son mari

Après la réception du mariage au quartier Gouy Mbind de Touba, le nouveau marié s’est rendu nuitamment auprès de sa belle-famille pour passer sa nuit de noces. Mais dès son arrivée, M. Gningue a eu la plus grande déception de sa vie.Contre toute attente, la fille de 18 ans a refusé catégoriquement de consommer le mariage. La nouvelle mariée a dit clairement à M. Gningue qu’elle n’est pas amoureuse de lui.

L’homme, déçu, est finalement rentré à son domicile sans réaliser son rêve.
Toutefois, il ne comptait pas en rester là. Il a donc décidé de laver cet affront en déposant une plainte sur la table de S. O. Diallo, délégué du procureur près le tribunal d’instance de Mbacké, pour réclamer le remboursement de ses 880 000 F Cfa.

Ouverture d’une enquête

Le maître des poursuites a alors donné instruction aux policiers du poste de Gouy Mbind d’ouvrir une enquête. À l’issue de cette procédure, la nouvelle mariée Fatou Thioune et sa mère A. Boye ont été présentées au procureur de Mbacké pour escroquerie au mariage, avant d’être placées sous mandat de dépôt.

Assane SEYE-Senegal7