Mise en œuvre du permis à points : Gora Khouma émet des réserves

Le Permis à points sera opérationnel dans d’ici à 3 ans. C’est ce qu’a Une annoncé hier le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye , à l’occasion du vote du nouveau code de la route. Selon le secrétaire général de l’Union des transporteurs routiers du Sénégal, Gora Khouma, toutes les conditions ne sont pas réunies.

 » Le permis à point c’est un processus que nous connaissons très bien. Le Sénégal a copié ce phénomène en France. Est-ce que le Sénégal est égal à la France ? Non. Donc, nous réclamons des mesures d’accompagnement. Une fois qu’on a ces mesures d’accompagnement, on n’a pas de problème. On peut appliquer demain le permis à points », a laissé entendre Gora Khouma.

« Tant que ces mesures d’accompagnement ne suivent pas, on ne pourra pas l’accepter.
Parce qu’en France toutes les routes sont sécurisées. Il n’y a pas de mélange entre véhicules et piétons. Il n’y a pas également de mélange entre véhicules et animaux. Il y a une bonne organisation en France et les routes sont dotées d’aires de repos. Le parc aussi est neuf alors qu’ici au Sénégal, le parc est vétuste. Au Sénégal, nous n’avons pas de route sécurisée et c’est le désordre total
 » , se désole le syndicaliste.

Diaraf DIOUF Senegal7