L'Actualité en Temps Réel

Motion de Censure : Et si Wallu avait voté oui… ?

La motion de censure de Yewwi Askan Wi (YAW) a été rejetée par l’Assemblée nationale. Un cinglant désaveu pour les camarades de Biram Souley Diop qui se sont esseulés après la posture claire émise par Wallu Sénégal qui a décidé de ne pas se joindre à Yewwi Askan Wi (YAW) qui visait à renverser le Gouvernement :

Mame Diarra Fam de la coalition Wallu Sénégal qui échange des propos aigre doux avec une de ses collègues de Yewwi Askan Wi (YAW). La scène est surprenante et suffit pour témoigner du malaise existant entre les deux coalitions de l’opposition. Ensemble, elles ont joint leur effort dans le cadre de l’inter-coalition pour réussir à imposer un coude à coude inédit à l’hémicycle. Mais, leurs divergences éclatent au grand jour avec cette motion de censure annoncée lors de de la déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre Amadou Bâ. La coalition Wallu prise au dépourvu, n’a pas souhaité adhérer à la cause. Résultat : le désaveu a été cinglant avec seulement cinquante cinq (55) votes favorables. Vingt huit (28) voix ont manqué à Yewwi pour réussir son coup. C’est évident qu’avec l’appui de Wallu le score aurait pu être plus confortable même si l’appui des non alignés n’étaient pas acquis.

Le rejet de la motion de censure démontre encore que l’inter-coalition est donc un bloc loin d’être homogène et la perspective de la prochaine présidentielle risque de creuser le fossé entre les deux principales forces de l’opposition. Elles envisagent tous de présenter un candidat en 2024 et ne vont pas manquer de tracer des lignes de démarcations. Seulement, les apparences vont être sauvées pour réussir d’éventuelles retrouvailles en cas de second tour. Le jeu commence…

 

M. TINE-Senegal7