L'Actualité en Temps Réel
xbet bannière

« On a comme l’impression que le président de la République s’inscrit maintenant dans une démarche pour le moins suspecte » Momar Diongue sur la communication de Macky Sall

Premierbet

Dans le climat politique tendu du Sénégal, la question brûlante de la date de l’élection présidentielle s’avère être le centre des préoccupations pour de nombreux citoyens. Cependant, le choix de communication du président Macky Sall suscite des interrogations et soulève des doutes quant à ses intentions réelles. Le journaliste et analyste politique éminent, Momar Diongue, critique ouvertement la stratégie de communication adoptée par le président en cette période cruciale. Selon lui, la manière dont Macky Sall envisage d’engager le dialogue laisse transparaître une certaine opacité, voire une volonté délibérée de gagner du temps.

 

Diongue met en lumière le contraste frappant entre les récentes actions du président et ses prises de parole antérieures:

« On a comme l’impression que le président de la République s’inscrit maintenant dans une démarche pour le moins suspecte. On a vu qu’il cherche à gagner du temps. Or, on a vu la promptitude avec laquelle le président de la République avait eu à prendre une décision consistant à abroger le décret convoquant le collège électoral pour le 25 février 2024. Et à l’époque, il l’avait fait à dix heures seulement de l’ouverture de la campagne, après avoir consulté uniquement le président de l’Assemblée, la présidente du Haut conseil Aminata Mbengue Ndiaye, le président du Conseil économique, social et environnemental, et le président du Conseil constitutionnel » a t-il déclaré selon seneweb

Le co-fondateur du journal « Le Vrai Journal » pointe du doigt l’apparente volonté du président de s’engager dans un dialogue général, plutôt que de se focaliser sur la question cruciale de la date des élections et des ajustements nécessaires pour mener à bien la campagne électorale.

 

En outre, l’analyste politique soulève des inquiétudes quant à la nature même de cette consultation. Est-ce un dialogue ou une simple concertation pour fixer la date des élections et élaborer les modalités pratiques ? Cette confusion jette un voile d’incertitude sur les véritables intentions du président.

 

L’élément le plus troublant, selon Diongue, est qu’ « en choisissant cette forme de communication, ça veut dire que tout simplement le président n’est pas prêt à avoir une réponse tranchée, nette, sur la seule question qui préoccupe aujourd’hui les Sénégalais, c’est-à-dire la date de l’élection présidentielle « , souligne Momar Diongue.

Selon lui convoquer plusieurs organes de presse pour un échange ouvert et potentiellement diversifié laisse présager une discussion qui pourrait s’éloigner du sujet principal et se perdre dans des tangentes non pertinentes.

 

 

 

SARA JUPITER   SENEGAL7

Comments are closed.