L'Actualité en Temps Réel

Pape Alé, Macky vs Karim, 3e mandat, achat armes : Entretien exclusif avec Alioune Tine (Vidéo)

Le fondateur du Think-Thank, Afrikajom Center s’est invité dans l’actualité nationale. Dans un entretien accordé à Senegal7, ce mardi, Alioune Tine s’est prononcé sur le mondial Qatar 2022 où l’équipe nationale du Sénégal prend part pour une troisième fois. Il a aussi abordé les affaires du journaliste d’investigation Pape Alé Niang, les  contrats d’armement, et la présidentielle de 2024, entre autres.

A l’image des syndicats de la presse et de nombreuses organisations de la société civile et des droits de l’homme, Alioune Tine a jugé inopportune l’incarcération du journaliste d’investigation, Pape Alé Niang. « Le fait d’incarcérer un journaliste pour un délit de presse est révolu« , a-t-il notamment déclaré.

Demande de libération des détenus d’opinion 

Selon le droit-de-l’hommiste, l’administrateur du site d’informations Dakarmatin n’est rien  d’autre qu’un détenu d’opinion. Il demande  ainsi  aux autorités de libérer Pape Alé Niang au même titre que ceux qui sont dans la même situation que le journaliste.

Enquête

Alioune Tine n’y va pas également par quatre chemins pour dénoncer « le scandale » du contrat d’achat d’armes impliquant le ministère de l’environnement. Il invite la justice à agir puisque « dans les autres pays, c’est sur la base des révélations de la presse » que cela sa fait. « Il y a beaucoup de doutes et des interrogations et même des défiances. Donc, il faut un minimum de transparence, d’enquête par rapport à cette affaire« , a-t-il martelé. Ajoutant que nous sommes dans une situation sécuritaire très volatile […].

Troisième mandat 

Le fondateur du think-thank Afrikajom se veut tout aussi clair sur la lancinante question du troisième mandat. Selon M. Tine, ce débat n’a pas sa raison d’être. « Le troisième mandat n’est pas important. C’est un débat stérile« , a-t-il soutenu verbatim précisant que l’affaire peut bel et bien susciter une tension.

Transition négociée pour une élection apaisée en 2024

Alioune Tine estime que parler du troisième mandat au moment où nous sommes, empêcherait les sénégalais d’avoir une vision prospective sur la longue durée. « Notre vision ne peut pas se limiter qu’à des élections : comment les gagner ? comment débrouiller pour s’emparer du pouvoir. Une telle vision ne développe pas un pays. Nous devons dépasser ce stade. C’est pourquoi, nous prônons une transition négociée« , a-t-il détaillé. Non sans inviter les acteurs politiques à anticiper sur 2024. Le droit-de-l’hommiste d’ajouter que parler du troisième mandat est un recul.

Macky – Karim au Qatar

Les deux personnalités ont effectué le déplacement ce lundi au stade Al Thumama au Qatar pour pousser les lions vers la victoire dans le cadre du match contre la Hollande (2 – 0). Mais Macky Sall et Karim Wade ne se sont pas rencontrés pour une poignée de main. Du moins, sur  ce que révèlent les images. « Macky est parti au Qatar à des fins politiques. Mais la politique va de pair avec le sport. Tu allais te rendre compte si toutefois le Sénégal battait la Hollande. L’autrefois, il avait sursauté. Cette fois-ci, tu (Ndlr : journaliste) l’as vu avec le micro (Ndlr : Being Sport). On se demandait où est son conseiller en communication« , a expliqué Alioune Tine.

Le contexte politique ne se prête pas à une poignée de main…

Le droit-de-l’hommiste estime que dans les règles de l’art, Karim pouvait se déplacer – dans le stade – pour aller saluer Macky Sall.  « Mais Karim sait que cela allait susciter beaucoup de commentaires« , a-t-il dit. Se demandant est-ce que les deux hommes ne se sont pas parlés en catimini. « Si cela arrive, c’est normal« , a ajouté Alioune Tine. Qui dit que le contexte politique ne se prête pas à une poignée de main dans le stade.

Regardez

Birama Thior – Senegal7