Raabi  header

Pape Ibrahima Kane: «Personne ne peut dire que le bilan de l’Union africaine est bon» 

La capitale de la Guinée équatoriale, Malabo accueille les 27 et 28 mai, deux sommets extraordinaires des chefs d’État de l’Union africaine.

 L’un sur la situation humanitaire, l’autre sur le terrorisme et les changements de gouvernement inconstitutionnels en Afrique. Au cœur de la deuxième rencontre se trouve un texte important, une déclaration adoptée au Ghana par des représentants de l’UA, mais aussi de la société civile ou encore des universitaires.

Le texte qui s’intitule « déclaration d’Accra » pose de manière claire le lien entre la mal gouvernance et les coups d’État. Cette déclaration sera-t-elle endossée par les chefs d’État ?

 Risque-t-elle d’être édulcorée ou simplement oubliée dans les archives de l’organisation panafricaine ? Pape Ibrahima Kane dirige le programme de plaidoyer pour l’Union africaine au bureau ouest-africain de l’ONG OSIWA.

Assane  SEYE-Senegal7