L'Actualité en Temps Réel

Phase 2 du PUDC : Pour un nouveau modèle de développement économique et social

Après la phase 1 du
– de 2015 à 2018), l’État du Sénégal s’est engagé dans la phase 2 dudit programme qui vise à contribuer à l’amélioration du bien-être des populations en milieu rural.

La phase 2 du Programme d’Urgence de Développement Communautaire du Sénégal (PUDC) entend consolider les acquis de la phase 1 qui a été entièrement exécutée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour un budget total de 123 323 727 531 FCFA entièrement financé par le Gouvernement, selon un document du pudc.

Pour la phase 2 du PUDC estimée à 300 462 413 511 FCFA, l’État du Sénégal a voulu apporter une diversification dans les sources de financement avec notamment l’implication des partenaires techniques et financiers. D’autres partenaires sont ainsi acquis avec d’importantes contributions.

Lire aussi : (VIDÉO) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS : LE PUDC SOULAGE LES FEMMES DE BAGNO (RANÉROU)

Il s’agit notamment de la Banque islamique de développement (BID) avec une contributionde 36 260 700 000 FCFA dans neuf régions du Sénégal avec un focus dans les régions de la Casamance (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor).

La Banque Africaine de Développement prend au part au financement de la phase 2 du PUDC pour une contribution de 45 279 722 325 FCFA. Le Projet d’Appui au PUDC de La Banque africaine de développement (BAD) vise également l’amélioration des conditions de vie des populations rurales avec une emphase sur le renforcement de la productivité agricole.

Enfin, une contribution du Fonds saoudien de développement (SFD) de 24 136 152 281 FCFA dans les régions de Kédougou, Tambacounda, Diourbel, Fatick, Kaffrine, Louga et Saint-Louis pour une durée de 4 ans. Le projet FSD est une contribution à la réalisation des objectifs globaux de la phase 2 du PUDC.

A.K.C – Senegal7