Plateforme digitale du cadastre pétrolier : Le Sénégal et la Mauritanie en synergie

Le ministre du Pétrole et des Energies, Aïssatou Sophie Gladima, et Abdessalem Ould Mohamed Saleh, ministre des Mines de la Mauritanie, ont officiellement lancé, ce mardi, la plateforme digitale du cadastre pétrolier du Sénégal.

Une rencontre qui marque une étape importante dans la numérisation des procédures et la publication des informations en rapport avec le secteur pétrolier.

« L’élaboration du Cadastre Pétrolier dans le secteur du Pétrole et du gaz montre en effet la volonté de notre gouvernement d’aller vers une numérisation progressive, une meilleure gestion des données liées aux activités d’exploitation, de développement et de production des hydrocarbures », a expliqué Sophie Gladima, en présence de son homologue de la Mauritanie.

En parlant du Cadastre Pétrolier, le ministre sénégalais a indiqué que « c’est une opportunité géologique à travers le monde mais également pour toutes personnes qui s’intéressent à la science ». Selon elle, « il s’agira de matérialiser les démarches administratives, d’accéder plus facilement aux données et d’interagir avec les ministères en temps réel sans nécessité de déplacement.

Nous en avons besoin, surtout pour traverser entre nos deux pays, au-delà des frontières ». Quant au ministre mauritanien du Pétrole, il a fait part du souhait de son pays de s’inspirer de l’expérience du Sénégal en matière de gestion du Cadastre pétrolier. « Cette initiative, nous la suivons de près en Mauritanie.

Nous souhaitons, bien sûr, apprendre de l’expérience du Sénégal’’, a-t-il dit lors du lancement de la plateforme numérique du cadastre pétrolier sénégalais. Abdessalem Ould Mohamed Saleh a rappelé que les deux pays travaillent ensemble sur le projet gazier. Grand Tortue Ahmeyim. Il a informé que la Mauritanie aussi va se doter d’une plateforme numérique chargée du cadastre pétrolier.

Assane  SEYE-Senegal7