Accueil Politique Politique : Les profils imposants et singuliers

Politique : Les profils imposants et singuliers

La relève a sonné mais les profils se singularisent  au sein du landerneau politique national. La veille garde semble à bout de souffle. Les Présidents Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall ont gouverné le pays dans le sillage des vestiges des colonisateurs. Ils ont certes apporté leur pierre à l’édifice mais une nouvelle relève et pas des moindres a sonné à leurs portes. Ousmane Sonko,Bougane Guèye Dany,Dr Babacar Diop,Thierno Bocoum et Déthié Fall et Cie.Une relève imposante mais qui se singularise  au sein du landerneau politique national.

Le profilage de la nouvelle génération de leaders politiques qui ont émergé du lot  serait  aisé. Les sénégalais en avaient grand besoin car,le landerneau politique national a besoin de peau neuve et la nouvelle conscience citoyenne de la jeunesse se retrouve au sein de cette relève.

Les derniers événements consécutifs à l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko ont impulsé en amont un changement de paradigme sur la façon de faire  de la politique. Fini le populisme béat entretenu par un pouvoir fort dont la particularité est de biaiser le jeu démocratique.

Car, la légitimé d’un pouvoir ne confère pas le droit d’empiéter sur les droits de l’opposition. L’élégance démocratique requiert une gestion pondérée de la chose politique. Et une nouvelle génération de leaders offre un profil  fidélisant même s’il est avéré qu’elle doit d’abord s’imposer et ensuite construire sa représentativité ou alors allier les deux.

Ousmane Sonko le leader de Pastef Les Patriotes arrivé troisième a décroché 16% des suffrages lors de la présidentielle de 2019.Son parti est présent partout dans le pays.Il tient le bout. Bougane Guèye Dany a été candidat  à la présidentielle mais il n’a pas franchi le cap des parrainages.

Il a fait le tour du Sénégal et capitalisé beaucoup de militants de son mouvement Geum Sa Bopp.Si Sonko s’impose par sa représentativité, Bougane lui s’impose par une représentativité qui se forme et une vision politique qui cadre d’avec la nouvelle conscience citoyenne.

Quant à Thierno Bocoum, leader de « AGIR »,il jouit de l’estime des sénégalais et des jeunes. Il est écouté  et se cherche du point de vue de sa représentativité. Déthié Fall qui vient de lancer sa formation politique (Parti Républicain pour le progrès/Disso ak Askan-wi) s’impose sans représentativité.

*Mais comme il vient d’arriver, un mandat à blanc lui est décerné.Dr  Babacar Diop,ce bouillonnant Professeur de Philosophie est un leader engagé et qui s’est taillé une représentativité assez cossue.

Quant à Barthélémy Dias,les sénégalais se pressent de l’entendre parler.Proche de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall,c’est un homme de conviction qui croit à son pays.C’est un « aiguilleur » sur qui il faut compter pour redresser notre pays.

Il est vrai que les anciens leaders politiques n’ont pas été cités dans cette réflexion. Il s’était seulement agi  de peindre les plus jeunes leaders de notre landerneau politique national épaulés par ailleurs par leurs ainés à l’instar d’Abdoul Mbaye,Malick Gackou et Cie.

Assane SEYE-Senegal7