Propagande précampagne et Manifestation politique : « Le Gouverneur de Dakar fait de l’amalgame », dixit Daouda Mine

Le Gouverneur de Dakar, Al hassan Sall, a rendu public un communiqué, ce samedi 11 juin 2022. Ce, pour appeler au respect des réglages fixées par le Conseil National de Régulation de l’audiovisuel (CNRA), dans le cadre de la précampagne en vue des législatives du 31 juillet prochain.

Certains y voient une volonté du Gouverneur de vouloir interdire des manifestations politiques d’autant plus que le CNRA évoque l’article L61 du Code électoral qui vise les médias.

« les dispositions pertinentes du Code électoral encadrant la couverture médiatique des prochaines élections législatives dans ses différentes phases, particulièrement celle de la précampagne qui s’étend du vendredi 10 juin au samedi 09 juillet 2022 » .

 Le journaliste et chroniqueur judiciaire, Daouda Mine est d’avis que le gouverneur fait de l’amalgame.

De l’avis du journaliste et chroniqueur judiciaire, le gouverneur fait de l’amalgame, parce que la loi sur le CNRA, qui date de 1996 ne vise que la presse audiovisuelle, la presse d’une manière générale en période électorale. « Cette loi qui interdit la propagande en période de précampagne, impose tout simplement aux journalistes de ne pas faire écho d’un certain nombre de propagande électorale », a laissé entendre Daouda Mine.

D’après lui, l’interdiction de la propagande en période de pré-campagne n’a absolument rien à voir avec la liberté qui est donnée à tout citoyen d’organiser une manifestation. 

 « La manifestation pacifique est une liberté publique, qui est garantie par la Constitution. Dès lors, elle ne doit pas être violée et une restriction ne peut être apportée que pour protéger l’ordre public« .

Diaraf DIOUF Senegal7