L'Actualité en Temps Réel

Qatar 2022 – El Hadj Diouf « Mardi coïncidera avec les 2 ans de Pape Bouba Diop, les Lions doivent jouer pour lui » !

El Hadj Ousseynou Diouf faisait partie de la délégation du ministre des sports Yankhoba Diatara venue rendre visite aux journalistes. L’ancien international sénégalais, interpellé sur le prochain match des Lions, a donné assez de raisons aux coéquipiers de Kalidou Koulibaly pour se surpasser lors de leur prochain match.

Les Lions sont obligés de remporter leur 3e match de la phase des poules pour évincer son adversaire de la 2e place et se qualifier au second tour. Le Sénégal jouera l’Equateur ce mardi 29 novembre 2022. Une date qui marque aussi les deux ans de disparition de Pape Bouba Diop, le premier buteur sénégalais à la Coupe du Monde. « Mardi va marquer les deux ans de disparition de Pape Bouba Diop.

Selon moi, il n’y a pas une plus grande motivation. Et cela nous fait penser à Bruno Metsu, Bocande, ces personnes qui ont toujours eu les mots durant ces moments pour nous galvaniser. Donc, je pense que les Lions sont prêts à leur rendre hommage » a déclaré son ancien coéquipier El Hadj Ousseynou Diouf.

Occasion pour lui de lancer un appel à « l’union sacré derrière l’équipe nationale ». Selon lui, le Sénégal n’a jamais été aussi fort et demeure optimiste pour cette victoire qualificative. « Peut importe la manière, il faut gagner. Lors des matchs décisifs, il ne faut pas forcément être bons, on doit être décisifs. Je suis rassuré par la mentalité des joueurs, leur détermination.

Et je pense qu’hier, ils ont vu leurs familles et souhaitent que l’aventure continue à Doha. C’est un match d’hommes qui va demander qu’on fasse preuve de ces qualités bien sénégalaises le « ngor-foula ak fayda ». Ce sera un match de Lions mais comme l’a si bien dit le président de la République, il faut mettre de coté la Téranga et terrasser nos adversaires comme dans une chasse. Nous ne devons viser que les 3 points. Parce que nous devons nous qualifier ».

En communion avec les journalistes, le double ballon d’or africain a aussi rendu un hommage à Feu Salif Diallo, émérite journaliste rappelé à Dieu à quelques jours de la Coupe du Monde. « J’avais l’habitude de le retrouver dans ces événements là. Et il nous conseillait beaucoup. Je suis ici et je pense beaucoup à lui ». Il ajoute : « Le football est plus qu’un simple sport au Sénégal. Depuis que j’ai arrêté le football, c’est la première fois que je me deplace dans une délégation pour voir les journalistes, je ne savais même pas qu’on faisait ces genres de visite de courtoisie ».

 

A LIRE AUSSI : DEUX « DOUBLES BALLONS D’OR AFRICAINS : EL HADJI OUSSEYNOU DIOUF, SADIO MANÉ

Wiwsport avec Senegal7