Ageroute

Restitution du marché Boubess – Les délégués de Wakhinane : “Ce marché nous appartient…” (vidéo)

Restitution du marché Boubess – Les délégués de Wakhinane : “Ce marché nous appartient…” (vidéo)

La commune de Wakhinane se réjouit de la restitution du marché “Boubess” à Guediawaye. Face à la presse, ce samedi, les délégués de quartier ont apporté des précisions.

A cause de la politique…

“Tout le monde sait que nous n’en sommes pas à notre premier combat (…). Nous avons toujours été constants dans nos revendications. Parce que nous nous sommes toujours opposés à ce qu’on attribue le marché Boubess à l’autre (Dr Cheilkh Dieng, maire de Djida Thiaroye Kao) pour des raisons politiques… Nous savons tous que c’est à cause de la politique que ce marché lui avait été attribué. On le lui a donné comme cadeau…“, peste M. Kénémé, porte-parole des délégués de quartier.

Précision…

Avant de poursuivre : “L’Etat avait promis de nous restituer (le marché). Aujourd’hui que c’est fait, ils reviennent parler de politique. On n’a fait que nous restituer notre patrimoine (…) Ce marché nous appartient.”

Rappel…

En effet, ce litige entre les deux communes (Djiddah Thiaroye Kao et Wakhinan Nimzatt) date de plusieurs années. Et suite à l’arbitrage de la Cour suprême, il était revenu, à l’époque à Djiddah Thiaroye Kao. Et depuis le nouveau découpage administratif, le marché a été réattribué à Wakhinane Nimzatt. D’où l’ire de l’autre commune.

Pour sa part, l’adjoint au maire de Racine Talla, Mamadou Mamour Ngom, rappelle que la Cour suprême s’était basée, à l’époque, sur le décret 96-745 pour prendre le marché et l’affecter à la commune de Djiddah Thiaroye Kao.

“Notre bataille pour ce marché n’est pas politique…“

“Un autre décret 2021-688 l’a repris pour le rendre à notre commune. Il ne s’agit pas d’une loi, mais d’un décret. Notre bataille pour ce marché n’est pas politique… Les deux premiers maires de Pikine avaient tous reconnu que ce marché appartient à notre commune. Ils avaient dit que c’est un patrimoine de Guédiawaye. Il s’agit de la vérité, d’une cohérence historique“, souligne-t-il.

Ceux qui connaissent l’histoire…

Avant de poursuivre : “Nous voulons dire que ce rétablissement de la vérité, de la cohérence territoriale et de la vérité historique, avec ce nouveau découpage, fait suite d’une enquête approfondie. Ceux qui connaissent l’histoire et se sont prononcés en âme et conscience ont permis à l’autorité de découvrir la vérité et de restituer ce marché à sa terre d’origine. Cette question n’a rien de politique… La preuve est qu’il y a des partis de l’opposition qui sont à nos côtés pour mener ce combat…”

Regardez