L'Actualité en Temps Réel

« Sénégal, ma force est ma foi : Arrêtons de jouer avec le feu » (Par Prof Aliou Sow)

Sans un leadership juste, équitable et transparent, le citoyen qui s’expose à la rigueur de la loi, la contestera.

Il fera recours à tous les moyens à sa disposition, qu’ils soient violents, cyniques, cupides ou pas, légaux, légitimes ou pas, pour sauver sa peau et ses intérêts personnels ou de ceux de son clan.

Si le nombre de morts, l’ampleur de la destruction de biens matériels et la violence des pressions de la rue ou corporatistes peuvent déterminer les décisions des pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif, les faibles, les pauvres, les mal-informés et les désespérés seront naturellement les grandes victimes et surtout les boucliers humains.

C’est ainsi que l’impunité et la loi de la jungle s’imposent progressivement en accélérant le dépérissement de l’Etat. « Quan  d deux éléphants se battent, ce sont les herbes qui en pâtissent ». Non ?

Les morts et les pillages de mars 2021 et les conséquences de la journée sans « accouchement assisté » de 2022 ont des causes très similaires découlant des mêmes carences de leadership et du manque de courage politique.

Bientôt les cimetières contesteront aussi les permis d’inhumer et les certificats de genre de mort.
Pas de paix sans équité. Pas de paix sans justice.

Sans lucidité ni courage encore moins de discernement, la décision hâtive non motivée ne peut qu’avoir un effet anesthésiant avant de mener à des douleurs atroces.

Professeur Aliou SOW