Suite aux propos de Sonko : Les Jeunes Boucliers de la République réclament la dissolution de Pastef

Suite aux propos fractionnistes, réfractaires et sectaires de Ousmane Sonko sur la relation entre le Président Macky SALL et la Casamance, les JBR s’offusquent et proposent la dissolution pure et simple du Parti Pastef au nom de la paix et de la stabilité sociale de notre pays.
Le Sénégal n’a jamais connu un parti politique aussi révolutionnaire en termes de discours séparatistes.
Même le PDS de Wade, le Bloc des Masses de cheikh Anta ou le PAI de Majmouth DIOP n’ont jamais été à ce niveau de discours radical devant Senghor. Au contraire, ils étaient un regroupement d’intellectuels qui s’opposait par des propositions et des méthodes sur le développement du Sénégal.
Dès lors, aucun sénégalais valeureux ne doit donner du crédit au discours ethniciste de l’homme du Sweet beauté qui veut être arrêté vaille que vaille avant le procès.
D’ailleurs c’est trop simple pour nous de démentir les propos de Sonko.
Déjà élu depuis 2012, le Président SALL a investi plus de 582 milliards en Casamance respectant du coup son engagement de campagne.
Rien que sur les infrastructures via l’Ageroute avec le vaste programme de construction de 18 ponts, la casamance en a bénéficié de 4 déjà opérationnels.
Le pont de Baila et celui de diouloulou dans le Ziguinchor, le pont de Marsassoum dans le sedhiou qui réduit la distance de la route de 50km pour soulager les populations. Il ya aussi le pont de Hilel à kolda qui permet aux citoyens de rejoindre l’hôpital sans passer dans le centre ville.Au total 3,5 km de ponts sont érigés compte non tenu des 1600km de routes revêtues, des 600 km de pistes rurales avec le Promovilles, le PUDC et le PUMA.
Non sans oublier le pont de la Senegambie qui, avec la jonction de la RN6 réduit considérablement le temps de voyage entre Dakar et ziguinchor au grand bonheur des populations.
Voilà un Président qui aime la casamance et qui connaît ses aspirations au développement car il est conscient que les infrastructures routières stimulent la croissance. La liste est longue nous pouvions parler de :
– Aguene et Diambongne ;
– la Réduction du tarif de 50%;
– la Mise en circulation des 55 bus pour moderniser le parc automobile;
– Hôpital de la paix;
– Construction de la cour d’appel ;
– Le financement des femmes et des jeunes ;
– la Zone touristique spéciale avec zéro taxe fiscale et sociale pendant 10 ans pour les investisseurs etc…..
Ainsi, dire que le Président SALL n’aime pas la Casamance c’est noyer le poisson dans l’eau. C’est des balivernes, des songes et des mensonges d’un homme politique qui n’a aucun niveau.
Fort de tous ces éléments, les JBR ne jugent pas nécessaire de revenir sur la personnalité martiale de sonko car les sénégalais sont désormais avertis comme en atteste l’échec total du concert de casseroles en pleine période d’examen, de Tabaski et autres.
Nous terminons par demander solennellement la Dissolution du parti PASTEF car les facteurs paix et stabilité sont consubstantiels pour le développement de toute nation.
Or, Sonko et pastef militent pour la déconstruction, le chaos tout en noyant l’histoire de notre pays car ils n’ont pas participé à sa rédaction.

fait à Dakar, le 8 juillet 2022.

Amath DIOUF coordonnateur national des JBR
Conseiller technique à la Présidence.