Accueil Justice Ziguinchor/Pour la libération des 4 personnes détenues lors des émeutes: Le collectif...

Ziguinchor/Pour la libération des 4 personnes détenues lors des émeutes: Le collectif des jeunes des HLM NEMA sonnent la révolte

Les jeunes des HLM NEMA de Ziguinchor envisagent d’aller à une vitesse supérieure. Selon un des responsables: « cela fait suite au refus des autorités judiciaires de Ziguinchor de donner une suite favorable à l’injonction du Khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké qui a demandé que toutes les personnes arrêtées lors des émeutes du mois de mars dernier soient libérés dans l’affaire Sweet beauté. Une médiation encerclée et accompagnée par tous les guides religieux de différentes confréries du pays et des personnes de bonnes volontés.

Ainsi, dans toutes les régions, il est constaté une décrispation et une réelle volonté de la justice qui a libéré les manifestants et jusqu’à présent, nos quatre jeunes croupissent toujours en prison. On pensait qu’on allait les laisser mais jusque-là, aucune volonté n’est manifestée par des autorités. Nous voulons tous la paix rien que la paix. Quand les chefs religieux parlent, on doit tous œuvrer pour apaiser le climat social », a déclaré A. Badji.

Pour Tidiane Louis Camara, coordinateur de la cellule dont est issu le jeune prisonnier Demba Diedhiou: « ce garçon est maintenu en prison avec trois autres détenus juste parce que l’absence de volonté de les libérer est manifeste. Il n’est ni bandit, ni terroriste, encore moins un faiseur de mal. Il est connu de tous pour son sérieux au travail et son calme. Ils ont assez attendu depuis et partout au Sénégal les « otages politiques » sont libres et pourquoi pas à Ziguinchor ».

Il poursuit, « je signale que le jeune patriote a été cueilli suite à un audio dans le groupe des jeunes patriotes. Tout le monde en ce moment parlait avec le cœur. Il n’est pas normal de le maintenir indéfiniment en prison. Si ça doit perdurer, nous comptons donc envahir à nouveau les rues de Ziguinchor après avoir remis un mémorandum au représentant du Khalife général des mourides dans la région. Nous allons organiser des marches pacifiques sur les rues de la ville de Ziguinchor ».

Certains jeunes du quartier des HLM NEMA n’écartent pas de barrer la route principale qui mène à l’hôpital régional de Ziguinchor qui passe par leur quartier. Également, des marches pacifiques sont envisagées et même un sit-in devant la MAC de Ziguinchor. Certaines sources révèlent que pour la marche de la libération de ces jeunes, les Patriotes des départements d’Oussouye et de Bignona vont se joindre à eux.
Affaire à suivre.

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7