Accueil Actualités Pudc : Un Argument solide pour la réélection de Macky Sall…

Pudc : Un Argument solide pour la réélection de Macky Sall…

Le Plan d’urgence de développement communautaire (PUDC), mis en place par le chef de l’Etat, vise à réduire les inégalités sociales entre les différentes communes.

Le Plan d’urgence de développement communautaire (PUDC), mis en œuvre par le gouvernement du Sénégal, serait-il une arme redoutable du président Macky Sall pour sa réélection en 2019? Tout porte à le croire, au regard des différentes réalisations qui visent à réduire les inégalités sociales entre les différentes communes du Sénégal.

L’unanimité est faite sur l’utilité du PUDC

L’unanimité est faite sur l’utilité et l’importance du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) au plan national, international et au niveau des populations a indiqué, le ministre en charge du suivi de ce programme, laissant entendre que 500 forages et 650 pistes rurales ont été réalisés en deux ans.

«L’unanimité est faite sur l’utilité, l’importance du PUDC au plan national, international, la société civile et les populations. La seule critique qu’on nous fait c’est pourquoi telle ou telle localité n’est pas retenue », a-t-il soutenu.

Un solide argument de campagne

Dans sa première phase, le PUDC a réalisé beaucoup d’ouvrages hydrauliques qui ont été construites, notamment des forages et châteaux d’eau dans les communes.
Dans le département de Bambey, beaucoup de réalisations ont été faites. Elles ont permis de réaliser 5 km d’adduction d’eau et l’électrification de 7 villages. Sur les 38 Villages et 16 hameaux. Ces réalisations auront un impact positif sur la réélection du président Sall en 2019. A cela vient s’ajouter le matériel d’allègement des travaux des femmes. Par exemple, entre autres communes, au niveau de la commune de Ndangalma, dans la seule commune de Ngogom, il y a 19 villages électrifiés, deux forages et du matériel d’allègement des femmes pour le GPF de Bambey sérère, Seo et Niokette. L’eau et l’électrification sont en cours de réalisation. Avec ces réalisations, le monde rural va à coup sûr voter en majorité pour le président Macky Sall.

Au niveau de Lambaye, le PUDC a permis d’électrifier 30 villages dont 5 sont mis en service. Il y a également un forage à Mérina Diop pour une vaste exploitation agropastorale. Le forage de Thieppe qui hantait le sommeil des populations est en cours de réalisation. Si tout est mis en service, le président Macky Sall n’aura pas d’adversaire dans notre commune, a soutenu Fallou Seck, le Directeur de cabinet du maire de Lambaye.

…Le Ranch de Dolly révolutionné

Dans sa première phase, le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) a construit au Ranch de Dolly un château d’eau de 150 m3 à 20 mètres sous radier et radialisation d’un réseau d’adduction d’eau potable sur un linéaire de 22,254 km avec deux abreuvoirs et 7 bornes fontaines à Touba Belel Lindé.

Dans le cadre du volet Hydraulique du PUDC, plus de 6,5 milliards de Francs CFA ont été injectés dans le ranch. A cela s’ajoutent près de 240 millions pour l’électrification de 94 villages dans le département de Linguère. Le PUDC a engagé 974 km de pistes à construire dans Linguère. 14 milliards ont été dégagés pour 74 systèmes d’alimentation en eau à des villages pour près de 111014 personnes dans le département de Linguère.

Un périmètre horticole de 5ha a été construit à Dolly. Le tout sur un coût du système avec transfert d’eau de 177.323.823 FCFA. Aujourd’hui, avec une pression suffisante, le château d’eau du Rach de Dolly polarise six villages : (Thiandoré, Balla, Soré, Gouy gui, Bélel, Nelby et samanda) qui n’étaient pratiquement jamais alimentés. Les bénéficiaires directs sont estimés à 1500 habitants.

Le PUDC a réalisé, pour le compte des populations bénéficiaires, des infrastructures et ouvrages hydrauliques, des périmètres irrigués autour des forages pour une valorisation des excédents d’eau. 05 ha avec la pose d’une clôture grillagée et l’installation d’un réseau d’irrigation, ont été aménagés. Le périmètre est divisé en 20 parcelles de 0, 25 ha, dont chacune est attribuée à un ouvrier agricole et l’exploitation a commencé le 18 janvier 2018.

Volet Piste rurale

Le tronçon : Guerlé-Gassane-Dolly d’une longueur de 38 km pour un coût total de 1 0425 274 077 FCFA désenclavant 28 villages et impactant 7 339 personnes a été construit par le PUDC.

Le programme a également réalisé le tronçon Linguère-Dolly d’une longueur de 82 km pour un coût total de 2 299 333 225 FCFA. Cette piste a désenclavé 57 villages et a impacté 12 682 personnes.

La centrale solaire de Lendé

Au terme de l’intervention du PUDC, un système d’électrification par voie solaire (OFF GRID), composé d’une centrale solaire d’une puissance de 5O kWc et d’un réseau de distribution basse tension sera installé dans le village de Lendé pour un coût du système estimé à 170 878 685 FCFA. La population totale directement impactée est estimée à plus de 1500 habitants.

La deuxième phase lancée en octobre 2018 à Bignona, va davantage rendre plus reluisant le monde rural. D’où l’opportunité de la réélection de Macky Sall.